Duelliste T1 : Au premier sang versé... (0), bd chez Le Lombard de Herzet, Coppola, Panarin ©Le Lombard édition 2012

Duelliste T1

Au premier sang versé...

Un bretteur surdoué accepte un aventureux contrat de mercenaire dans le Paris ésotérique du règne de Louis XIV. Mise en place sérieuse pour une aventure classique de cape et d’épée…

L'histoire : En 1638, par une mer agitée au large du Japon, un navire de commerce français repêche un samurai blessé de nombreuses flèches, sur un radeau à la dérive. Tandis que les marins soignent l’homme encore en vie, la femme du capitaine meurt en couche, après avoir donné vie à un petit Antoine Velayne. Quelques jours plus tard, Masao le samurai s’est isolé dans une cabine du bord pour se donner la mort. Il interrompt alors son hara-kiri, perturbé par le babillement du bébé. Il vivra ce moment comme un symbole : il sera désormais le protecteur et l’éducateur de l’enfant. 20 ans ont passé, Antoine Velayne est devenu un bretteur plus que doué. Au point même de vivre de ses talents à l’épée : il est mercenaire et se fait rémunérer fort cher pour laver l’honneur des bourgeois qui requièrent ses services. Mais la formation de Masao a allié l’aspect martial au sens de l’honneur. Velayne a des principes avec lesquels il ne transige pas… quoique l’appel de l’aventure prime souvent sur les conseils de son mentor. Ce jour-là, un intriguant se présente à lui, soi-disant pour laver son honneur. Les détails du contrat qui les lie sont abordés et Velayne accepte. Masao fleure pourtant une affaire louche… et il a raison. Car quelques jours plus tôt, l’homme avait tué l’alchimiste surnommé « Nesle le fou », pour obtenir le mystérieux plan d’un cimetière…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :  La couverture et le titre n’en font guère mystère : Duelliste se présente comme une grande et classique aventure de cape et d’épée. Les premières séquences peinent pourtant à nous faire pénétrer dans le récit, en raison du manque de chaleur des personnages et de larges ruptures temporelles. Puis enfin, on est présenté au fringuant héros et à sa spécialité : l’escrime. Antoine Velayne est en effet un bretteur hors-pair qui monnaye ses talents, ce qui fait de lui un mercenaire, mais avec un sens de l’honneur extrême-oriental : son mentor est un samurai. La fougue de sa jeunesse va évidemment le conduire à accepter de périlleux contrats. Ce premier tome l’englue dans un complot proche des milieux occultes et alchimistes… mais les zones d’ombres sont encore trop épaisses pour en jauger les enjeux. Le scénariste Emmanuel Herzet a également apporté un grand soin aux dialogues, parfois verbeux. Les tournures littéraires ne fluidifient certes pas le récit, mais nous aurions tords de bouder ce paramètre qui tire le 9ème art vers le haut. La précision est également notable à travers le dessin expertement encré d’Alessio Coppola. L’italien met en place des personnages savamment vêtus au sein de décors fouillés : on sent qu’un sérieux travail documentaire sur l’époque a été fourni en amont (le règne de Louis XIV). L’intrique est évidemment ponctuée de combats et duels à l’épée, dont les chorégraphies raviront les fans d’Alexandre Dumas. Quelques rares séquences souffrent tout de même d’erreurs de script (p.41, 4ème case, Antoine tient son épée de la mauvaise main) ou de légères sautes de régularité.

  • scénar dessin


6 octobre 2012



Pour être alerté par email dès la publication d'une chronique dans cette série,
saisissez  et



prix 14.45-5% = 13.73

sur


 Duelliste T1 : Au premier sang versé... (0), bd chez Le Lombard de Herzet, Coppola, Panarin ©Le Lombard édition 2012

28 septembre 2012

Le Lombard

voir la fiche officielle

9782803630998

ado / adulte

Historique

scénariste
 

dessinateur
 

coloriste
 

Duelliste série en cours en France
1 album paru