Golias T1 : Le roi perdu (0), bd chez Le Lombard de Le Tendre, Lereculey, Stambecco ©Le Lombard édition 2012

Golias T1

Le roi perdu

Dans une antiquité mâtinée de fantasy, Golias se met en quête d’un antidote pour son père, roi d’Ankinoë, empoisonné par son oncle qui brigue le trône. Mise en place irréprochable d’une future grande quête épique ?

L'histoire : Dans un monde antique légèrement teinté de fantasy, Sarhan, un sorcier indigène, débarque au royaume d’Ankinoë. Il est venu car il a ouï-dire que le roi connaissait quelques soucis pour assurer sa descendance. En dépit du châtiment fatal que le moindre échec représenterait, il propose donc sa science au palais. Un élixir sacré et quelques mois plus tard, et hop : la reine accouche d’un garçon, baptisé Golias. Cela se fait au grand dam du frère du roi, Polynos, qui naturellement, se serait volontiers emparé du trône… Seize ans plus tard, la reine n’est plus, mais sous la férule du roi son père, Golias est devenu un prince plein de fougues et de talents. Redoutable bretteur à l’épée, Golias est fidèle dans son amitié envers Konios et protecteur pour sa sœur Aeréna. Il se méfie notamment de son cousin Varon (le fils de Polynos), qui se verrait bien marié à Aeréna… avec ou sans son assentiment. Suite à une énième rixe entre les deux garçons, le roi prend une décision radicale. Varon doit partir s’initier dans une des pires garnisons du royaume ; Golias n’aura plus le droit de sortir du palais sans son autorisation. Polynos décide de profiter de ces évènements pour forcer son destin…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :  En 15 ans de carrière, Jérôme Lereculey a fait de très rares incursions en dehors de la sphère Chauvel-Delcourt. Pour cette nouvelle série du Lombard se déroulant sous une antiquité légèrement mâtinée de fantasy, il s’associe à un autre géant du scénario, Serge Le Tendre. La problématique est certes relativement classique : le frère félon d’un roi complote pour que sa filiation s’empare du trône. Fils légitime, vertueux et donc héroïque, Golias s’oppose à ces ignominieuses manœuvres, ce qui l’amène à vivre moult périples, notamment en quête de « la fleur du souvenir » qui pousse sur « l’arbre de Cronos ». Avec la lisibilité qui caractérise son œuvre, Le Tendre renoue donc avec le souffle épique de la grande aventure (on pense à l’immense Quête de l’oiseau du temps, le burlesque en moins). Quant à Lereculey, son dessin en pleine maturité se montre une nouvelle fois un modèle d’exigence et d’accessibilité. Des encrages somptueux complétés par la colorisation de Stambecco ; des personnages expressifs et immédiatement attachants ; les décors féeriques avec de larges panoramiques et plans intermédiaires détaillés… Du sacré fichu bon boulot. En outre, le découpage impeccable et le rythme de narration addictif imposent une immersion assidue et palpitante. Bref, tous les ingrédients d’une bonne et belle bande dessinée grand-public sont réunis… Il faudrait être un drôle de mécréant pour passer son chemin.

  • scénar dessin


24 septembre 2012



Pour être alerté par email dès la publication d'une chronique dans cette série,
saisissez  et


les avis des terriens

  • Le Prince Charmant 10 février 2013

    Dans une Grèce antique, Golias est le prince du royaume d'Ankinoë. Il vit heureux entouré de son ami Konios qui lui apprend l'art de l'épée et de sa sœur Aeréna. La princesse est d'une grande beauté et un jour, son cousin Varon tente d'abuser d'elle. Elle est heureusement secourue et le Roi décide de punir son neveu. Malheureusement, à la suite d'une nouvelle querelle, Golias tue Varon. Dans l'ombre, le frère du Roi manigance afin de récupérer le trône en empoisonnant le souverain. Le jeune prince devra donc prendre la fuite et partir à la recherche d'un antidote afin de sauver son père. Ce premier volume sert à présenter les principaux protagonistes de l'histoire. Côté scénario, tous les ingrédients sont réunis pour plaire aux lecteurs : l'Amour, l'Amitié, les Complots et l'Aventure. L'intrigue est rapidement mise en place et le rythme s'accélère au fil des planches. L'auteur Jérôme Lereculey s'est entouré de Stambeco qui utilise des couleurs chaudes nous permettant de nous immerger au cœur de la Grèce antique. Le trait est très soigné et les détails nombreux. Le jeune héro est particulièrement attachant : il est beau, grand et musclé et fait penser aux statues. L'aventure ne fait que commencer avec le début de la quête et je pense que l'action sera prochainement au rendez vous. A suivre

    Orane


prix 14.45-5% = 13.73

sur


 Golias T1 : Le roi perdu (0), bd chez Le Lombard de Le Tendre, Lereculey, Stambecco ©Le Lombard édition 2012

28 septembre 2012

Le Lombard

voir la fiche officielle

9782803630509

ado / adulte

Historique

Golias série en cours en France
2 albums parus Nos chroniques dans cette série :