parution 04 mars 2016  éditeur Le Lombard  Public ado / adulte  Thème Chronique sociale

La Petite bédéthèque des savoirs T1

L'intelligence artificielle

Un robot envoyé dans le passé va tenter de comprendre comment les machines ont pu devenir autonomes au point de s'opposer aux hommes. Premier volume d'une collection ambitieuse de vulgarisation en BD. L'intelligence artificielle expliquée avec érudition.


La Petite bédéthèque des savoirs T1 : L'intelligence artificielle (0), bd chez Le Lombard de Lafargue, Montaigne
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Le Lombard édition 2016

L'histoire :

Dans un futur indéterminé, une guerre a une nouvelle fois ravagé la surface du globe, détruisant les archives qui constituaient la mémoire de l'humanité. Les hommes se souviennent juste d'une révolte des robots. Ils décident donc, pour en retrouver l'origine, d'envoyer dans le temps une machine recyclée, en lui donnant une apparence presque humaine. Gladys, puisque c'est son nom, va alors parcourir le cheminement qui a amené l'homme à développer l'intelligence artificielle. La possibilité de créer des machines qui parviendraient à copier, voire remplacer le cerveau humain, fait partie depuis toujours de l'imaginaire des savants et des scientifiques. Aristote se posait déjà la question du devenir de l'homme, le jour où les statues se mettraient à penser. Le retour en arrière de Gladys va mettre en lumière les innovations clés qui, à travers l'histoire, ont montré comment l'homme a su automatiser le travail de son cerveau. Il l'a d'abord mécanisé à travers des outils spectaculaires comme le métier à tisser à carte perforée. Puis il a tenté d'en structurer la logique pour que le résultat obtenu dépasse progressivement sa propre performance, aboutissant à la victoire des machines contre des champions d'échecs, ou la spéculation boursière confiée à des calculateurs. Et à chaque époque, les scientifiques soit se trompent lourdement, soit dressent des tableaux prophétiques et sombres sur l'abandon par l'homme d'une partie de ses libertés...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

A la lecture de la préface de ce premier volume, on comprend très vite que le public visé n'est pas celui des enfants, ni même des jeunes ados. Cette nouvelle collection, qui démarre avec la parution simultanée de quatre volumes, cherche à vulgariser les grands enjeux de la connaissance, mais elle le fait pour un public déjà averti. Construite sur la collaboration entre une personnalité scientifique au sens large et un auteur de BD, elle aborde avec humour et décalage l'un des sujets les plus prometteurs du moment, dans ce premier volume. Les recherches des plus grandes entreprises sur le thème des robots de plus en plus intelligents semblent dessiner un avenir totalement ouvert, sur lequel Jean Noel Lafargue ne s'appesantit pas. Il choisit, en retraçant les progrès et les tâtonnements de la recherche sur le sujet, de nous faire sourire tout en touchant du doigt la complexité pour l'homme de parvenir à faire réfléchir les machines de manière différente. L'album est traversé d'exemples historiques qui voient des robots buguer devant des choix trop larges, tandis qu'un univers mieux délimité semble leur permettre de s'exprimer de manière spectaculaire. Les illustrations de Marion Montaigne contribuent à cette légèreté, lorsqu'elle met en scène des machines aux formes approximatives, ou dans son portrait pas très cool de Stephen Hawking. La méthode est éprouvée, qui superpose un texte sérieux et un dessin décalé qui facilite la lecture, avec en prime des élucubrations sur la domination du monde par une énième Angela Merkel omnipotente. En toile de fond, avance également un message sur la toute-puissance attendue des grandes firmes comme Google, que le livre décrit en véritable big brothers des années futures. Nous voilà donc à la fois divertis, instruits et avertis.

voir la fiche officielle ISBN 9782803636389