parution 01 août 2006  éditeur Le Lombard  Public ado / adulte  Thème Policier, Humour

Les cons, ça ose tout

Trois frangins mafiosos loosers cherchent à faire un casse à tout prix. Et pour commencer, le braquage de l'opération Pièces jaunes. Avec Georges Lautner himself aux dialogues, tout est dit dans le titre...


Les cons, ça ose tout, bd chez Le Lombard de Lautner, Chanoinat, Castaza, Romanet
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Le Lombard édition 2006

L'histoire :

Tonio, Gino et Aldo Crapone sont issus d’une grande famille de mafiosos qui a notamment baigné dans l’assassinat de Kennedy. Emigrés en France, élevés par la Mama suite au refroidissement en taule du Pater, ils n’ont de cesse que de fomenter des plans foireux. Leur nouvelle idée de génie : attaquer un train bourré de fric ! En l’occurrence, le wagon de l’opération « pièces jaunes » menée par la femme du président, qui passe prochainement à Bléno… Quand ils annoncent leur projet à table, la mère est perplexe, la grand-mère se gausse à l’idée de la catastrophe que ça va produire et la fille s’en fout comme de l’an 1000, tant qu’on ne l’empêche pas de regarder son émission de télé réalité. Pourtant, quelques jours plus tard, ils montent à bord du fameux train déguisés en contrôleurs. Evidemment, leur discrétion légendaire leur vaut d’être rapidement abordés par le vrai contrôleur. Ils décident alors dans l’allégresse, de le pousser dehors. Remis sur pattes, il pique un sprint, pique la moto d’un gendarme et tente de rattraper le train à travers les près…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Attaquer le train de l’opération pièces jaunes, en voilà une belle et une pure connerie ! Car il s’agit ici de coller au mieux au titre, première partie du gimmick de Georges Lautner : « Les cons ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnait ». Après 4 albums des Teigneux, des histoires de méchants dans la veine des Tontons flingueurs, Phil Castaza (au dessin) et Phil Chanoinat (au scénario) s’adjoignent carrément les services de Lautner, réalisateur du film culte dans les années 60 et scénariste de Baraka (chez Emmanuel Proust) depuis peu. Evidemment, la part belle est faite aux dialogues, soignés et dans le pur style des Tontons, c’est là l’essence même de ce type de production. Le casse du « trio de têtes » se révèle effectivement lamentable (des sacs bourrés de pièces jaunes, c’est bien trop lourd pour des petits bras !). D’obédience comique et classique, le dessin de Castaza est parfaitement adapté à l’aventure. Au passage, le dessinateur caricature gentiment quelques têtes connues de la politique ou du showbiz (Bernadette C., David D. et les émissions débilissantes de téléréalité dans leur ensemble). Il manque juste peut-être un peu de consistance à ce premier (?) volet, appelé certainement à être suivi par d’autres. A vouloir être moins méchants que les Teigneux, les auteurs livrent peut-être une aventure « trop » bon enfant, trop gentillette…

voir la fiche officielle ISBN 9782803621781