parution 01 octobre 2009  éditeur Le Lombard  Public ado / adulte  Thème Humour

Litteul Kevin T8

Une maman toujours aussi sexy, un papa grand-gamin et une grand-mère qui cultive des plants de cannabis en douce… Retour gagnant du blondinet à gros sourcils et de sa famille atypique : en couleur s’il vous plait !


 Litteul Kevin T8, bd chez Le Lombard de Coyote, Mikl
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Le Lombard édition 2009

L'histoire :

Vacances, montagne, sports extrêmes : pourquoi pas ? Quoique pour Chacal, notre biker sans peur et sans reproche, parapente est loin de rimer avec détente : sentir un moniteur en combi moulante lui souffler dans la nuque en le collant aux fesses le rassure moyennement ; les vrilles, c’est pas tout à fait pour lui et l’atterrissage n’en parlons pas. Le plus drôle dans tout ça, c’est que le pire est à venir et le parachute une rigolade au regard de ce qui l’attend : la belle-doche et son Jules ont eu la délicieuse idée de s’inviter dans leur chalet. Reste la prière : rien de bien méchant, mais si Dieu le Père pouvait tout mettre en œuvre pour que « Desdémonia, la Succube » n’arrive jamais à bon port, il lui en serait éternellement reconnaissant. Néanmoins, le Tout-Puissant est doublement taquin en offrant à notre bon gros nounours une alternative inattendue : Mamie arrive, malheureusement, à bon port… en même temps qu’une ribambelle de potes du Sli-Bar qui se sont fait un plan « mêm’ pas cap »/« t’as que d’la gueule » pour rejoindre à l’improviste leur copain. Ah ! Ah ! Quel coup du sort ! Mémé ne va pas en croire ses yeux : « Flamby express » ; « Flipper pile ou face » pour un apéro rock’n’roll dans lequel l’excès de boisson est loin d’être recommandé, surtout si l’on veut « jouer » longtemps…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

6 ans d’absences et même pas un mot d’excuses des parents ou un quelconque certificat à nous présenter. On serait tenté, dans ces conditions, de lui faire une petite tronche d’un quart de demi-seconde au moins, vexés qu’il nous ait laissés tomber aussi longtemps, telles de vieilles santiags. Mais ce bougre de Litteul Kévin n’a pas pris une ride (ô doux miracle de la BD !) et ce n’est quand même pas de sa faute si son créateur avait, durant ce temps là d’autres chats à fouetter (ceux des Voisins du 109). Pour se faire pardonner et clouer le bec aux aficionados du noir et blanc (qui auront quand même droit à une édition 56 pages rien que pour eux), il revient avec des couleurs plein ses planches, qui lui enlèvent peut-être ce petit côté sympatoche à la Fluide Glacial, mais qui lui vont comme deux gants. Coté dessin, on retrouve le trait qu’on aime : celui qui trempe, sans honte, sa plume dans l’héritage de Gotlib et d’Uderzo pour d’inimitables mimiques ; celui qui se love à merveille dans les gags proposés. Pour le récit, les 10 saynètes reprennent ce qui a fait le sel de cette saga familiale biko-rock’n’roll : des personnages attachants, tantôt servis par des dialogues claquants, drôles et imagés, tantôt affublé d’une incroyable plastique (les obus de la maman !!!) et distillant avec pudeur (on peut en cacher tellement derrière gros mots, gros muscles et gros cuirs de moto) une bonne grosse dose d’humanité. Alors oui ! Après 7 opus et un million de lecteurs, Coyote nous refait du Litteul Kevin sans autre prétention. Il y a parfois un sentiment de déjà-vu qui pourrait donner un petit coup de vieux à son rejeton, mais que ça fait du bien de pouvoir s’imaginer éduquer nos petits Kévin comme ça… Comme il aime à le répéter : là où Loisel fait de la grande cuisine, Coyote, lui, fait du Mac Do. Avouez ! Un burger à l’occaz, vous dites pas toujours non !

voir la fiche officielle ISBN 9782803625727