parution 22 janvier 2016  éditeur Le Lombard  Public ado / adulte  Thème Roman graphique, Esotérique, Thriller

Melvile T2

L'histoire de Saul Miller

Un quinquagénaire qui vit seul – parfois avec une petite fille – dans la forêt proche de Melvile, est harcelé par une menace persistante… Un thriller cinématographique qui sait prendre le temps de coller des frissons !


 Melvile T2 : L'histoire de Saul Miller (0), bd chez Le Lombard de Renard
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

L'histoire :

Saul Miller vit seul dans une maison profondément enfoncée dans la forêt, du côté de Melvile. Quinquagénaire, solitaire, sauvage, il est, comme qui dirait, retraité de l’université. Il passe le plus clair de son temps à marcher en forêt, à observer la nature le jour et les étoiles la nuit. Son ami voisin (à 3 heures de marche, tout de même) lui parle même des extraterrestres : le gouvernement aurait admis leur existence. Mais Saul est pragmatique et cultivé, il n’en croit pas un mot. De temps en temps, de plus en plus souvent, d’ailleurs, Saul garde Mia, la fillette âgée d’une dizaine d’années d’une jeune amie, Paz, pendant que celle-ci travaille en tant que serveuse dans un bar de Melvile. A force, Saul s’y est attaché. Il lui apprend énormément de choses, tout en l’emmenant faire de longues balades instructives en forêt. Dernièrement, Mia dit à Saul avoir aperçu des loups-garous… et Saul la rassure en lui disant que ça n’existe pas. Mais le soir même, une réelle menace tombe sur Saul, alors qu’il est seul. Un 4x4, plein phares allumés, s’est arrêté devant sa propriété. Un chasseur tente de sectionné la chaine qui l’empêche de gagner deux heures de chemin sur son parcours de chasse. Saul n’aime pas les chasseurs. Il sort de chez lui et leur explique qu’ils n’ont pas le droit de faire cela. Les chasseurs le trouvent condescendant et commencent à s’énerver…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

L’histoire de Saul Miller n’est pas à proprement parler une suite de Melvile T1. Il s’agit plus précisément d’une histoire parallèle, concernant un autre protagoniste que Samuel Beauclair, se déroulant en même temps et dans la même petite ville de Melvile. On croise tout juste Beauclair et son « beau-frère », à quelques reprises, mais sans aucune incidence sur la nouvelle intrigue. L’autre point commun avec cette petite ville rurale qui donne son titre à la série, c’est le jouissif registre du thriller rural. L’ambiance pesante croît sévèrement à mesure qu’avance l’intrigue, mise en scène de manière on ne peut plus cinématographique. En plus, ce fripon de Romain Renard a compris que plus il délayait la sauce, et plus la tension se faisait insoutenable. Sa méthode narrative et séquentielle est un classique du cinéma de genre américain, option grands frissons. Pour décor, une forêt. Vaste, sauvage, quasi jamais explorée. Pour lui donner graphiquement sa pleine mesure, Renard trafique à grands coups de palette des clichés photos, au sein desquelles il met en scène ses personnages. Pour protagoniste central, un type esseulé et fragile (quinqua, un passé trouble, une déception amoureuse en prime). Saul Miller incarne une victime parfaite de plusieurs prédateurs possibles : débiles sanguinaires, extraterrestres, espèces sauvages énervées… ou lui-même ? Le plus jouissif, c’est qu’il vous faudra lire l’album pour le savoir. Ajoutons enfin les teintes souvent ocre-sépia, avec une surexposition à la lumière. Le blafard ajoute à l’angoisse, sans parler de l’obscurité. Quand vos yeux de lecteurs de plissent et s’avancent sur la page, afin de distinguer dans le noir de la case si l’ennemi n’est pas tapi, avec une chair de poule sur le râble et une légère décharge d’adrénaline dans les veines, c’est que la démarche de l’auteur est pleinement réussie.

voir la fiche officielle ISBN 9782803635702