parution 01 juin 2012  éditeur Le Lombard  Public ado / adulte  Thème Heroic-fantasy

Saga valta T1

Pourchassé par le père de celle qu’il aime, Valgar trouve refuge au sein d’un autre clan prêt à l’aider à laver son honneur. Mais il y a la belle Hildegiird, l’épouse du chef de tribu… Premier volet bouillonnant d’une saga islandaise prometteuse.


 Saga valta T1, bd chez Le Lombard de Dufaux, Aouamri
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Le Lombard édition 2012

L'histoire :

C’est un sacré jour que celui-là pour le brave et valeureux Valgar, né à Valta, du non moins vaillant Halgerr-aux-Cheveux-d’or. Car celle dont il est tombé amoureux dés le premier regard est sur le point de mettre au monde leur enfant. Et c’’est un fils qui, bientôt, rejoint les bras de la belle Astridr, pour le plus grand bonheur de Valgar qui décide de lui donner le nom de l’homme qui l’a élevé, Gunnar. Mais cet instant unique est de courte durée, car déjà l’écho lointain d’hommes en armes alerte nos deux tourtereaux. A leur tête, le puissant Thorgerr aux cent guerriers, le père de la douce Astridr, qui apprécie peu l’union de Valgar avec sa fille de 16 ans. Il est alors temps pour le jeune père de prendre la tangente et de suivre les conseils de la vieille Hilde pour traverser l’épaisse forêt. Puis rejoindre le flanc de la colline pour trouver la caverne abritant Ogerth-Le-Sinueux. L’homme semble en effet sa seule chance d’échapper au courroux du beau-papa. Poursuivi, blessé, Valgar parvient tout de même à se mettre sous la protection d’Ogerth qui, en échange de son aide, lui demande d’accomplir une étrange mission. Pendant ce temps, Astridr affronte son père prêt à laver l’affront qu’il a subi en s’emparant de la vie du petit Gunnar tout juste né…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Ah ! Les femmes… Tenez, prenez un guerrier. Un, blond comme les blés. Fort et brave comme 100 vikings. Bon ! Peut-être un peu bâtard sur les bords, mais amoureux fou. Au point d’oublier, d’ailleurs, que le paternel de la belle enfant, qui est sur le point de lui donner un rejeton rose-potelé, rigole uniquement quand il se brûle. Et que, de cette union, il ne voulait point. Pas d’autres moyens donc pour échapper aux foudres pétaradantes du puissant bonhomme, et de ses guerriers, que de prendre la fuite en jurant de laver tôt ou très vite son honneur. Chanceux dans la débâcle, il trouvera des oreilles attentives pour remonter la pente auprès de créatures nimbées de légende ou d’une vaillante tribu. Mais voilà : une femme fatale, belle en diable, manipulatrice experte et au corps envoutant, pour joli petit grain de sable il y aura… Rien de tel, en tout cas, pour donner l’occasion au scénariste Jean Dufaux d’ouvrir cette nouvelle saga sur les chapeaux de roues. Campée par un entrelacs d’intrigues amoureuses et de jeu de dupes (dignes héritiers de ceux de Kriss de Valnor avec le pauvre Thorgal…), soufflée par un vent épique parfumé de légende et de fantastique, mâtinée de batailles, de prises guerrières et de luttes pour le pouvoir, la trame narrative se la joue classique – dans le registre choisi – mais avec un certain brio. Le rythme est dynamique, les personnages bien ciselés et l’issue encore suffisamment mystérieuse pour s’attacher notre curiosité. Bref, l’accroche de ce premier tome est réussie et fait bouillir suffisamment la marmite pour nous laisser imaginer que la suite soulève son couvercle avec force explosion. Mohamed Aouamri décline quant à lui la partie graphique de ce premier chapitre avec maitrise et talent. Il joue en particulier fort bien la partition de la mise en scène (cadrages, mouvements, regards, taille des cases…) pour dominer les exigences fougueuses du scénario et imprimer rythme ou tension.

voir la fiche officielle ISBN 9782803630332