Sept balles pour Oxford T7 : La vulnérabilité (0), bd chez Le Lombard de Montecarlo, Zentner, Quintanilha, Usagi ©Le Lombard édition 2012

Sept balles pour Oxford T7

La vulnérabilité

Plus que 2 balles dans le révolver du détective Oxford, avant la retraite. En aura-t-il besoin pour son nouveau contrat ? Conclusion d’un polar intimiste, familial et moderne, au ton résolument décalé…

L'histoire : Oxford, détective privé septuagénaire et acariâtre, a promis sur le lit de mort de sa femme, de prendre sa retraite le jour où il n’aurait plus de balles dans le chargeur de son révolver. Depuis cette promesse, il en a utilisé 5… il n’en reste donc plus que 2. Hypocondriaque, il a mal aux articulations, entend des grillons dans sa tête et subit le monde moderne comme un traumatisme permanent. Il déteste son fils, s’enguirlande avec tout le monde, mais refuse catégoriquement de raccrocher. En réalité, l’idée de se tirer une de ses dernières balles dans le crane n’est guère loin. L’avocat Bob Klam se révèle pourtant une alternative providentielle au passage à l’acte. Il lui demande d’enquêter sur un entrepreneur, Steve Richmond, afin de trouver le moindre petit truc pas clean dans sa vie. Ainsi, des pressions pourront être exercées afin qu’il ne témoigne lors d’un procès. Oxford est emballé, il lui semble rajeunir de 10 ans d’un coup. Le problème, c’est qu’après quelques investigations, Richmond semble irréprochable. Un détail le titille alors : impossible de trouver une photo du bonhomme datant d’avant un tremblement de terre auquel il a survécu. Oxford ira jusqu’au fin fond du Pérou pour trouver la faille…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :  Il aura fallu attendre 3 ans pour découvrir le 7ème et dernier volet de cette série insolite – et dernier de la collection Polyptique dans son ensemble. L’atout numéro 1 de ce « polar familial » tient dans son ton insolite, une ambiance cinématographique vraiment à part, restant à distance de tous sentiers battus et rebondissements téléphonés. Les scénaristes Jorge Zentner et Montecarlo ont vraiment réussi cet aspect, quand bien même la narration en elle-même rame une nouvelle fois dans son rythme et sa limpidité. Cet ultime volet, qui choisit la gageure de convoquer et résoudre des éléments disséminés dans les 6 précédents (avec bon nombre de renvois en bas de pages), réclamera une lecture attentive de l’ensemble de la série, à qui veut y retrouver ses petits. En marge des enquêtes croisés et d’un dénouement mouvementé (et pied-de-nez !), on plonge une nouvelle fois en immersion dans une famille américaine moderne, contrariée et recomposée, qui forme néanmoins un socle stable pour cet insolite détective septuagénaire. Modérément compétent, irascible et suffisant, le personnage d’Oxford lui-même fait figure d’un drôle de héros, insupportable, pré-grabataire… et néanmoins attachant. En tout cas carrément crédible, en raison de ses marottes et tourments existentiels terre-à-terre, liés à l’âge et à une vie bien remplie. Au dessin réaliste, le brésilien Marcello Quintanilha se met au diapason du polar décalé. Savants et maîtrisés, sans jamais être gracieux, ses planches se caractérisent par des expressions faciales souvent (trop ?) marqués, des angles de vues extrêmes (plongées, contre-plongées, de biais et décentrées…), un découpage et un séquençage serrés. Une mention toute particulière pour l’éditeur qui aura honoré ses promesses en menant la série à son terme bien des années après la fin de la collection, en en respectant la charte.

  • scénar dessin


21 août 2012



Pour être alerté par email dès la publication d'une chronique dans cette série,
saisissez  et


les avis des terriens

  • C'est de la balle ! 2 novembre 2013

    Je trouve ça génial !

    Sabine


prix 14.45-5% = 13.73

sur


 Sept balles pour Oxford T7 : La vulnérabilité (0), bd chez Le Lombard de Montecarlo, Zentner, Quintanilha, Usagi

24 août 2012

Le Lombard

Polyptique

voir la fiche officielle

9782803626571

ado / adulte

Chronique sociale, Policier