parution 06 mai 2011  éditeur Le Lombard  Public ado / adulte  Thème Policier, Historique, Thriller

Sherman – cycle 1, T3

La passion. Lana

Troisième étape de la vie d'un self-made-man qui voulait que son fils devienne président des Etats Unis. Une saga ultra efficace, menée de main de maître.


 Sherman – cycle 1, T3 : La passion. Lana (0), bd chez Le Lombard de Desberg, Griffo, Burgazzoli, Bautista
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Le Lombard édition 2011

L'histoire :

Après le meurtre de son fils candidat à la présidence des Etats Unis, Jay Sherman doit plus que jamais se cacher. Le meurtrier présumé, qui le harcèle de coups de fil menaçants, a semble-t-il trouvé sa fille et lui annonce qu'il va bientôt la tuer. Epaulé par Mike Mac Everett, l'enquêteur en charge du meurtre, Jay doit confier de plus en plus d'éléments de son passé. Il devient en effet très clair que ce sont des éléments de la vie de Jay avant la seconde guerre mondiale, qui reviennent le poursuivre dans l'Amérique des années 50. Il révèle alors qu'après avoir investi dans une entreprise allemande très ambitieuse, sans l'accord de sa hiérarchie, Jay avait réussi à convaincre la patron de sa banque (son beau-père) de le suivre dans l'aventure. Il s'avère que les projets de cette entreprise innovante dépassèrent le simple caoutchouc synthétique initialement prévu. Le lien avec l'ambition de revanche qui grandit dans l'allemagne des années 30 devient de plus en plus évident. Quelle est l'origine de la fortune actuelle de Jay ? Comment s'est-il sorti de ses liens avec la mafia des années 20 ? Et pourquoi sa fille Jeannie, longtemps négligée au profit de son frère, a-t-elle disparu de sa vie ?

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Ce troisième volet continue de captiver le lecteur, la maîtrise du scénariste Stephen Desberg étant impressionnante. Les deux intrigues qui se croisent progressent chacune de manière très nette, créant de nouvelles ramifications, tout en approfondissant la complexité des personnages principaux. Impossible de ne pas avoir envie de connaitre la suite, nous régalant par avance de ce qui va se passer pendant la seconde guerre mondiale (les révélations du passé n'y sont pas encore arrivées). Le lecteur est jouissivement manipulé, qui ne doute pas un instant que tout cela va boucler proprement à la fin du sixième tome. Aucune longueur dans le déroulement des évènements (on en voudrait presque un peu plus d'ailleurs), pas de rebondissement fumeux, que du solide bien charpenté, sur fond de montée du nazisme et de liens douteux entre mafia et politique. A peine peut-on regretter une certaine superficialité des personnages, peu de temps leur étant accordé pour s'exprimer sur autre chose que l'intrigue principale. C'est une des contrepartie du registre grand-public de ce projet, dont les aspects commerciaux ne sont pas absents. Il saute aux yeux, d'ailleurs, que le dessinateur Griffo n'aura pas mis 6 ans à dessiner les 6 volumes promis. Les personnages sont campés de manière précise mais rapide, et les décors ne sont fournis que pour certaines cases où le lecteur va forcément s'arrêter un peu plus. Pour le reste, on envoie sans vergogne une porte en fond de case, un store en arrière plan, le principal étant visiblement de faire le job. Visuellement, la sauce prend toutefois fort bien. Les nuances de couleurs qui distinguent le présent du passé sont remarquablement lisibles et efficaces, tout comme le style visuel habilement rétro de l'ensemble. Du bon boulot, par deux grands pros de la BD franco-belge (carrément belges d'ailleurs).

voir la fiche officielle ISBN 9782803628179