Sisco T5 : Kalachnikov diplomatie (0), bd chez Le Lombard de Benec, Legrain, Rizzu ©Le Lombard édition 2012

Sisco T5

Kalachnikov diplomatie

Sisco quitte le sol français pour New York et une mission aux dimensions diplomatiques ultra sensibles. Cinquième volume d'une série d'espionnage qui décolle réellement.

L'histoire : Après avoir déjoué un complot au sein même de la famille du président de la république (voir tomes 3 et 4), Sisco mérite un peu de repos. Il aimerait retrouver Manon, sa petite amie, qu'il a du laisser de côté depuis sa blessure lors d'une mission précédente. Mais les choses ne se passent pas tout à fait comme prévues. Manon souhaite prendre le large et quitter un temps l'univers stressant du palais de l'Elysée où elle travaille, et mettre du même coup un peu de distance entre elle et Sisco. Lors de son retour aux affaires, le lendemain matin, Sisco apprend qu'il doit partir pour une mission de protection aux Etats-Unis, où le président français s'apprête à faire une déclaration retentissante. Des troupes de maintien de l'ordre de la KFOR missionnée par l'ONU au Kosovo ont été attaquées par des mafieux d'origine albanaise à la frontière entre deux pays. Les autorités françaises ne sont pas prêtes à laisser la situation redevenir incontrôlable, et la tension monte entre les ambassades. Alors que la France menace d'un déploiement de troupes à la frontière albanaise, les mafieux sont informés et décident d'agir pour influencer, par tous les moyens, la prise de décision. La tâche va s'avérer ardue pour Sisco qui, en arrivant à New York, fait des retrouvailles inattendues...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :  Comme il est agréable de voir une série progresser d'album en album, poussée par deux auteurs bourrés de talent. Le premier opus de Sisco, cynique et brutal, laissait pourtant craindre une difficulté à s'installer dans la durée. On est toutefois convaincus depuis le second dyptique que Benec a de la suite dans les idées. La personnalité du « héros » s'affirme et se construit, les dialogues sont précis et font mouche, les ramifications de l'univers Sisco se mettent en place. Tout porte à croire que l'intérêt du lecteur va aller croissant pour une série qui prépare avec méthode les surprises à venir (on attend avec impatience d'en savoir plus sur Manon...). Et puis la patte graphique de Thomas Legrain, incroyablement mure pour un dessinateur d'à peine 30 ans, fait merveille. A mi chemin entre Alpha et Largo Winch, ses paysages urbains sont superbes, tandis que ses personnages gardent une expression réelle sous un trait précis. Pas de visages photographiques retouchés comme on en voit trop souvent, mais une réelle virtuosité « main levée » chez un dessinateur dont l'énergie et le dynamisme sont les objectifs premiers. Action, fortes personnalités, pointe d'humour et dessin virtuose, les ingrédients qui viennent à l'esprit pour qualifier Sisco sont ceux des séries grand public les plus réussies. Sans oublier un suspense absolument haletant en toute dernière page. Avis aux amateurs.

  • scénar dessin


17 septembre 2012



Pour être alerté par email dès la publication d'une chronique dans cette série,
saisissez  et



prix 12.00-5% = 11.4

sur


 Sisco T5 : Kalachnikov diplomatie (0), bd chez Le Lombard de Benec, Legrain, Rizzu ©Le Lombard édition 2012

14 septembre 2012

Le Lombard

Troisième Vague

voir la fiche officielle

9782803630561

ado / adulte

Politique, Thriller

scénariste
 

dessinateur
interview de Thomas Legrain
© planetebd.com 2014

coloriste