parution 26 octobre 2012  éditeur Le Lombard  Public enfant / ado  Thème Western, Humour

Yakari T37

Le mangeur d'étoiles

Yakari sympathise avec un élan blanc – car albinos – qu’il aide aussitôt à jouer un sale tour au chasseur Arc-Tendu. Un focus didactique et des aventures naturelles bon-enfant : un classique !


 Yakari T37 : Le mangeur d'étoiles (0), bd chez Le Lombard de Job, Derib, Dominique
  • Notre note Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Le Lombard édition 2012

L'histoire :

Yakari et sa copine Arc-en-Ciel sont à bord d’un canoë. Arc-en-Ciel a trouvé une surprise qu’elle souhaite faire découvrir à Yakari : un étang sauvage couvert de nénuphars. Une fois au bord, elle lui raconte alors une jolie légende. C‘est l’histoire d’une étoile filante qui jadis est descendue sur Terre pour se joindre à sa nature. Mais elle peinait à trouver sa place : dans la montagne, elle s’ennuyait ; en fleur, elle se faisait boulotter par les marmotte ou piétiner par les bisons… il n’y a finalement que sur les eaux tranquilles de l’étang qu’elle se sentie bien : ainsi était né le nénuphar. Yakari apprécie la poésie de cette histoire, lorsqu’il aperçoit Elan Lent, cet indien un peu farfelu qui a les cheveux dans les yeux. Celui-ci est encore chahuté par MicMac le corbeau, qui se pose sans cesse sur son crâne. MicMac explique aux enfants qu’il ne voulait pas l’embêter, mais se faire pardonner en le guidant (lui aussi) jusqu’à une surprise. MicMac demande à Yakari – qui sait parler avec tous les animaux – d’intercéder auprès d’Elan Lent pour qu’il accepte de se laisser guider le lendemain à l’aube. Elan Lent accepte et part avec MicMac au petit matin, jusqu’à découvrir une étrange créature : un élan géant et blanc avec des yeux rouge (un albinos)…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Cette 37ème aventure de Yakari convoque de nombreux personnages de la série, à la rencontre d’un nouvel animal un peu bizarre : un élan tout blanc ! Ce n’est toutefois pas le premier élan que le petit indien croise sur sa route : il s’est déjà installé sur les larges bois de cette espèce, pour traverser un fleuve dans Les prisonniers de l’île (tome 10). Toujours en 46 planches, le récit passe par plusieurs phases dans sa linéarité. Tout d’abord, il y a la narration par Arc-en-Ciel de la légende par laquelle furent créés les nénuphars ; puis la découverte d’un élan albinos, au terme de moult palabres en compagnie du corbeau MicMac (qui porte bien son nom) ; enfin nos amis manœuvrent en compagnie des castors pour que le chasseur Arc-Tendu ne tue pas leur nouvel ami. Grace à une galipette narrative, Job parvient même à relier toutes ces trames un poil décousues, en bouclant la boucle sur la légende du Mangeur d’étoiles. Entre temps, la notion didactique centrale aura expliqué aux têtes blondes amateurs du petit indien ce qu’est l’albinisme. Au dessin, Derib, qui est désormais un papy du 9ème art, n’a rien perdu de son coup de crayon semi-réaliste dynamique et si naturel.

voir la fiche officielle ISBN 9782803631063