parution 05 février 2002  éditeur Les Humanoïdes Associés  Public ado / adulte  Thème Roman graphique, Fantastique - Etrange

Adam Sarlech

Dans une morne campagne, probablement à la fin du XIXème siècle, les Malherbe vivent reclus, comme prisonniers d’une malédiction ancestrale. Trois récits aussi fascinants qu’inquiétants, servis par une sombre esthétique…


Adam Sarlech, bd chez Les Humanoïdes Associés de Bézian
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Les Humanoïdes Associés édition 2002

L'histoire :

Une campagne aussi triste que les funérailles ayant lieu dans le village. Deux jeunes gens observent la cérémonie, cachés derrière des tombes, ce qui déclenche la colère du curé. Une violente altercation verbale s’en suit. Ralph et Raphaëlle, les enfants Malherbe, du haut de leur vingtaine, tancent vertement l’homme d’Eglise, allant même jusqu’à le provoquer en lui demandant s’il n’est pas médium et pourquoi le Vatican a-t-il renié la pratique du spiritisme… L’échauffourée aurait sans doute viré à l’esclandre sans l’intervention du Docteur Emile Spitzner, médecin attaché à la résidence de la famille Malherbe, qui fait preuve d’autorité en obtenant que ces grands enfants rejoignent leur mère Agathe, la maîtresse de famille au caractère bien trempé. L’homme de science et le représentant de l’Eglise entament alors un dialogue qui reste tendu. Le curé fait en effet remarquer au Dr Spitzner qu’il ne l’a pas vu à l’enterrement du matin, ce qui est fort regrettable, car il s’agissait de celui de son prédécesseur en la paroisse…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Fréderic Bézian s’est taillé une belle réputation parmi les lecteurs de BD franco-Belge. Il n’est pas qu’un « simple » dessinateur, car il compte désormais pas mal d’albums où, comme ici, il cumule écriture, mise en images et couleurs. Cette Intégrale reprend trois opus : Adam Sarlech, La chambre nuptiale et Testament sous la neige, publiés respectivement en 1989, 1991 et 1993. Si chaque album peut être lu indépendamment, le lien qui les relie est la figure étrange et finalement peu attachante du Dr Emile Spitzer. L’évocation de ce nom, comme bien d’autres allusions, fait référence à la somme d’évènements inquiétants auxquels le médecin assiste. On pense immédiatement au célèbre musée homonyme… Quant à l’allusion à Malherbe, elle vise bien entendu la noire poésie qui se dégage de ces récits. Pour en retranscrire à peu près l’esprit, on dirait que la narration oscille entre un Conan Doyle et un Edgar Poe. Quant aux graphismes, ils rendront certainement la lecture ténue, tout du moins en son début. Le rouge sang omniprésent dans le premier album, les portraits au couteau et l’encrage gras donnent une impression de saturation, qui amplifie l’atmosphère suffocante de ce premier volet. Un huis clos qui cache un lourd secret de famille… Puis, peu à peu, la narration se fluidifie, avec des dialogues où les longues tirades disparaissent, alors que la charte graphique s’éclaircit. Bref, le travail déjà impressionnant du début de cette trilogie ne va qu’en se bonifiant, rendant ainsi la lecture vraiment passionnante et bien moins ardue qu’au début du recueil. Sombre et romantique, avec tout ce que cela comporte de passion et de tragédie, cette trilogie s’impose à tous les fans de l’auteur et se démarque, pour ceux qui ne le connaissent encore, par sa remarquable originalité.

voir la fiche officielle ISBN 9782731614343