parution 07 juin 2017  éditeur Les Humanoïdes Associés  Public ado / adulte  Thème Aventure - Action, Fantastique - Etrange, Thriller

Carthago – cycle 3, T6

L'héritière des Carpates

A la mort de Feiersinger, Lou hérite de sa fortune, de son château high-tech et de ses secrets. Elle va ainsi creuser le mystère d’une civilisation sous-marine humanoïde. Suite toujours intrigante d’un remarquable thriller de SF…


 Carthago – cycle 3, T6 : L'héritière des Carpates (0), bd chez Les Humanoïdes Associés de Bec, Bufi, Denoulet
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Les Humanoïdes Associés édition 2017

L'histoire :

En 1938, une créature humanoïde et amphibie est retrouvée échouée dans des filets de pêcheurs, au large des côtes indiennes. En juin 1879, un capitane de la Navy se confie à un collègue, quant à une manifestation lacustre incroyable et récente : de nuit, des ondes lumineuses sont passées sous son bateau à grande vitesse, en forme d’immenses flèches scintillantes… En 2021, les informations télévisées abordent le problème du phénomène El Niño, le plus fort jamais observé sur la Terre. Les conséquences sont : inondations, incendies de forêts, montée des eaux, mort du corail, mort de masse des poissons et… remontée à la surface de grands prédateurs qu’on croyait éteint depuis des millions d’années. A cette époque, la petite Lou est adulte. En totale harmonie avec sa nature – elle a des branchies et se trouve souvent « connectée » avec les créatures marines – elle a hérité de la passion de sa mère pour les océans. Elle travaille notamment en compagnie de son fiancé Tommy, qui pose des balises sur les ailerons des gros requins. Et pour l’heure, ils se livrent à une traque au mégalodon, qui les conduit tout droit sur un ouragan. Mais Lou apprend alors une incroyable nouvelle : le milliardaire centenaire Feiersinger vient de décéder et il a fait de Lou l’unique héritière de son château, sa fortune et sa prodigieuse collection de cryptozoologie. Elle doit se rendre dans la Carpathes roumaines de toute urgence…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Avec ce tome 6, un nouveau cycle de Carthago s’ouvre, avec un nouveau dessinateur au travail, Ennio Bufi. Les bédéphiles ont déjà pu voir l’italien à l’œuvre sur Vertigo, au Lombard, et sa griffe réaliste irréprochable fait largement honneur à ses prédécesseurs (Eric Henninot et Milan Jovanovic), tout en s’inscrivant dans une continuité graphique confondante. Comme pour tourner une grosse virgule, la trame présente reprend alors que la petite Lou est adulte et que Feiersinger vient de casser sa pipe – enfin, ose-t-on dire, car il était déjà centenaire lorsque Lou était enfant ! Lou hérite ainsi d’un splendide musée-château et de son fidèle majordome, un lieu qui semble inspiré par les bases scientifiques ultra-modernes dignes des meilleurs fantasmes mégalomanes jamesbondiens. Pour le reste, le scénariste Christophe Bec continue consciencieusement sa méthode narrative composée de séquences successives indépendantes. Tantôt c’est un flashback sur un phénomène naturel singulier, ou sur le passé de Feiersinger ; tantôt on raccroche sur la vie de Lou au présent. Sur ce rythme maîtrisé, se révèlent et s’épaississent divers mystères concernant les grands prédateurs marins et une civilisation humanoïde lacustre antédiluvienne. A l’instar du sucre ou du sel, la force paradoxale des œuvres de Bec se situe dans la douceur et l’addiction qu’ils génèrent : elles rassasient de révélations, tout en donnant furieusement envie de replonger un doigt dans le pot des intrigues (mais crénom, qu’est-il arrivé au commandant Bertrand ??!). Vite, la suite…