L'anneau des 7 mondes T4 : Destins croisés (0), bd chez Les Humanoïdes Associés de Clima, Gualdoni, Piana, Turotti ©Les Humanoïdes Associés édition 2012

L'anneau des 7 mondes T4

Destins croisés

Alors que la guerre continue de faire rage sur Boréa, Timo et Luce tentent de s'échapper d'Hélopolis, la légendaire cité volante pirate. Le mystère de l'Anneau des 7 mondes enfin dévoilé. Un final grandiose !

L'histoire : La ruse de Luce pour attirer le regard de l'armée de l'amiral Matte vers le dirigeable pirate qui les retient prisonniers, elle, Timo et Piropa, a un peu trop bien fonctionné. Les coups de canon ont endommagé le zeppelin qui, privé de gouvernail, a erré quelques heures pour s'échouer finalement au pire endroit possible : la légendaire cité volante pirate Héliopolis. Ils croupissent maintenant au fond d'une geôle, attendant leur sort qui semble tarder. D'autres préoccupations occupent en effet l'esprit d'Héliopolis : le Magnus de la confrérie des sept cieux est mort et les sous-chefs se disputent déjà la place. En particulier, le terrible Deleo revendique le trône. Boscoreno, qui refuse le joug de ce nouveau tyran, décide d'agir. Il a par hasard entendu de la bouche des prisonniers que Timo n'était autre que le fils du célèbre Massimo, le gérant suprême de Boréa. Et il décide de les faire libérer pour s'allier avec lui. Pendant ce temps, la résistance contre les armées de Némo s'organise sur Boréa. Après avoir abattu un destroyer ennemi, l'alliance peut enfin visiter la carlingue d'un vaisseau ennemi. Ils découvrent avec stupeur une technologie familière, mais qui leur semble beaucoup plus avancée.

Ce qu'on en pense sur la planète BD :  Après 6 ans d’attente fébrile (certainement dues aux quelques tracas financiers de l’éditeur), voilà enfin une fin digne de ce nom pour les aventures de Timo et Luce. Et quel final ! En dépit des années et des incertitudes, Giovanni Gualdoni et Gabriele Clima auront mené jusqu'à son terme, et avec une qualité constante, cette histoire étonnante et inventive de bout en bout. Si on retrouve dans ce dernier tome quelques lieux communs de la science fiction, ils sont traités de manière tout à fait originale et personnelle, apportant moult trouvailles à cet univers tout aussi proche de la fantasy. En quatre tomes, L'Anneau des 7 mondes est donc désormais une petite pépite des Humanos, qui doit beaucoup à son dessinateur Matteo Piana. L’artiste propose un dessin expressif et séduisant, proche du manga, et diaboliquement colorisé par Davide Turotti. On quitte donc avec regret ce monde percutant créé par un quatuor italien de génie. Les auteurs auront joué sur toutes les cordes sensibles du lecteur et le résultat peut évoquer chez lui une magie identique à celle qui émane d’un animé comme Le château dans le ciel (œuvre magistrale de Miyazaki). A ne manquer sous aucun prétexte.

  • scénar dessin


21 mai 2012



Pour être alerté par email dès la publication d'une chronique dans cette série,
saisissez  et


les avis des terriens

  • Un brouillon. 14 juillet 2014

    Trop de personnages. Des enjeux qui nous échappent. Un dessin approximatif. Grosse déception qui donne envie de relire Shloka !

    Nalojolan


prix 13.10-5% = 12.45

sur


L'anneau des 7 mondes T4 : Destins croisés (0), bd chez Les Humanoïdes Associés de Clima, Gualdoni, Piana, Turotti ©Les Humanoïdes Associés édition 2012

28 mars 2012

Les Humanoïdes Associés

voir la fiche officielle

9782731619355

ado / adulte

Fantastique - Etrange, Mondes décalés

scénariste
 

scénariste
coloriste
 

dessinateur
 

coloriste
 

L'anneau des 7 mondes série terminée en France
4 albums parus, 4 prévus
Nos chroniques dans cette série :