parution 01 septembre 2005  éditeur Les Humanoïdes Associés  Public ado / adulte  Thème Mondes décalés

La danse du temps T1

Le baiser du serpent

Un guerrier indien est prêt à tout pour enlever la fille du chef d'une tribu ennemie, dont il est fou amoureux. Un graphisme peu attirant qui gâche la découverte de cette fable.


La danse du temps T1 : Le baiser du serpent (0), bd chez Les Humanoïdes Associés de Baranko, Xenofontov
  • Notre note Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Grey Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Les Humanoïdes Associés édition 2005

L'histoire :

« Quatre-Vents », fils « d’Aigle Noir », chef des Ogalas Tetons, une tribu indienne Lakota, est fou de désir pour « Lune dans les Nuages », la fille d’un chef ennemi. Ayant décrété qu’il ne pouvait vivre sans elle, il enlève la jeune femme à la barbe des guerriers de sa tribu. Mais son ex-femme, « Celle qui Ondule Comme un Serpent », la tue par pure jalousie. Quatre-Vents part alors voir les Paiutes, des sortes de sages prêtres, pour changer le cours de ce qui a été. Ils invoquent ensemble Wanka Tanka, le grand esprit, à l’aide de la danse des esprits… et l’impétueux guerrier se retrouve dans la prairie, aux aguets, juste avant le moment de l’enlèvement de Lune dans les Nuages. Sans attendre, il bondit, s’empare à nouveau de la jeune femme et s’enfuit avec elle. Hélas, la belle se tue elle-même en s’enfonçant une flèche dans le corps. Quatre-Vents décide alors de se rendre à nouveau chez les Paiutes…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Après L’Empereur Océan, paru également aux Humanoïdes Associés, cet auteur au parcours étonnant publie sa deuxième série : La danse du temps. On y retrouve le même graphisme au style dépouillé et à l’apparence un peu vieillotte, identique à la mise en couleurs essentiellement réalisée par de francs aplats. Ce graphisme peu engageant est d’ailleurs le principal obstacle à la découverte de ce premier tome (comme pour sa série précédente). Egalement au scénario, Igor Baranko crée une atmosphère légèrement poétique et surréaliste, tout en se gardant d’en faire trop. On se retrouve plongé dans un monde qui n’existe pas (une uchronie), à une époque où les indiens d’Amérique n’ont pas été envahis par les blancs. Ce climat particulier est sans doute le principal atout de ce premier tome…

voir la fiche officielle ISBN 9782731616446