parution 01 octobre 2006  éditeur Les Humanoïdes Associés  collection Dédales
 Public ado / adulte  Thème Historique, Policier

Le maître rouge T1

L'ange du château

Un bourreau mène une double enquête sur un kidnapping et un meurtre, dans la ville de Rome au XIXe siècle. Première partie d'une enquête historique habile et palpitante...


Le maître rouge T1 : L'ange du château (0), bd chez Les Humanoïdes Associés de Artibani, Milazzo, Merlet
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Les Humanoïdes Associés édition 2006

L'histoire :

A Rome en 1830, Giovanni Battista Mori est le « maître rouge », c'est-à-dire le bourreau. S’il inspire le respect quand il est sur l’échafaud avec sa grande cape rouge et sa hache, il n’en abuse pas au quotidien, préférant s’adonner à son activité régulière de menuisier. A l’issu d’une décapitation, il rencontre le major d’Alybert, chef de la garnison. Il prend alors la mesure de sa peine : sa fille Julie a été enlevée par une bande de brigands, en compagnie de sa servante Teresa. Les recherches n’ont pas encore abouties et la vie de Julie est suspendue à un fil, au vue de la rançon astronomique demandée. L’entrevue terminée, le major rentre chez lui, portant son fardeau sur le visage. C’est alors qu’il est subitement assassiné d’un coup de revolver tiré à bout portant, par Pietro Proietti, un jeune homme de bonne famille. Proietti, qui ne cherche pas à nier son crime, est condamné à mort. Suspectant une affaire d’ampleur politique, Mori le rencontre et tente de le faire parler pour comprendre… en vain. Mais le bourreau a d’autres ressources : il connait personnellement le chef des brigands qui détient Julie, le père Loup, et il s’arrange pour le rencontrer dans son repaire…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Pour la première fois au sein de la collection Dédales, les deux volets composant un même diptyque sont publiés au même moment. Il s’agit avant tout d’une astuce marketing (déjà utilisé par Dargaud pour Imago Mundi ou Delcourt pour Watch), pour « installer » la série : les lecteurs attendent en général de savoir si l’intrigue se poursuit de manière cohérente pour se lancer dans un achat. Or, la « cohérence » est ici de mise : le maître rouge se révèle un excellent petit polar historique, dans la lignée d’une collection Dédale assez convaincante. Tout d’abord, la ville de Rome, ville d’Histoire(s), au XIXe siècle semble savamment restituée et donc parfaitement crédible (il faudrait être spécialiste pour relever des erreurs). On y découvre un enquêteur pour le moins original : il n’est pas très courant en effet d’avoir un bourreau pour héros ! Le bourreau Mori se révèle néanmoins un personnage humain, attachant et sensé dans ses investigations. Les auteurs ont pris la liberté de lui attribuer les traits de Gérard Depardieu (quand il était jeune acteur). Difficile en effet de penser à une coïncidence tant les caractéristiques faciales sont semblables. En outre, le rôle de composition lui aurait été à merveille au cinéma… (à suivre sur la fiche du tome 2…)

voir la fiche officielle ISBN 9782731617726