parution 01 juin 2016  éditeur Les Humanoïdes Associés  Public ado / adulte  Thème Science - fiction

Méta-Baron – cycle 1, T2

Khonrad l'Anti-Baron

Pour vaincre le Méta-Baron, Wilhelm-100 et Tétanus ont créé un adversaire à sa dimension avec l'Anti-Baron, un clone à la puissance inédite. Suite d'une saga violemment captivante.


 Méta-Baron – cycle 1, T2 : Khonrad l'Anti-Baron (0), bd chez Les Humanoïdes Associés de Frissen, Jodorowsky, Sécher
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star
  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star
  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star
©Les Humanoïdes Associés édition 2016

L'histoire :

Tétanus, l'homme de main du Techno-Amiral Wilhelm-100, a mis la main sur la seule arme ayant jamais blessée le Méta-Baron. Avec le sang présent sur cette dernière, il compte cloner leur ennemi et créer un Anti-Baron. Pour cela, Tétanus se rend sur la planète Hex, connue pour ses nombreuses femmes. Là-bas, il acquière l'une d'elles, la plus belle, et il annonce qu'elle sera la mère porteuse de l'Anti-Baron. L'insémination prodiguée, l'enfant grandit normalement dans le ventre de la jeune femme. Seulement, cela n'est pas assez rapide aux yeux de Wilhelm-100 qui arrache le fœtus des entrailles de sa mère et le fait greffer dans le ventre d'un paléobuffle et le nourrit de giga-hormones de croissance. Peu après, l'Anti-Baron sort de lui, depuis son abdomen. Il a une puissance hors du commun, mais l'esprit d'un enfant...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Avec le premier album de Méta-Baron, le scénariste Jerry Frissen a réussi un pari que beaucoup pensaient inimaginable. A savoir succéder à Alejandro Jodorowky et relancer le fameux personnage apparu pour la première fois dans les pages de L'Incal. L'auteur belgo-américain, qu'on a découvert avec Les Zombies qui ont mangé le monde et Lucha Libre, n'a semble t-il eu aucune difficulté à s'imprégner de l'univers des Méta-Barons. La violence et le sadisme sont toujours présents et le premier tome se montre même digne des meilleurs récits de Jodo – comme le surnomment ses fans. Pour la seconde partie de ce diptyque (en guise de premier cycle), Frissen est toujours appliqué. Il imagine la création d'un adversaire aussi puissant que le Méta-Baron lui-même. Khonrad, c'est le nom du clone, va grandir à une vitesse folle et s'opposer au guerrier le plus puissant jamais créé. Le scénario monte progressivement en puissance, on ne décroche pas un instant. Sombre, violent et bien pensé, ce récit est une nouvelle réussite. Il s'appuie en plus sur des dessins de Valentin Sècher tutoyant souvent l'exceptionnel. Ce premier cycle concrétise les espoirs des fans et donnent clairement envie de découvrir la suite, qui sera dessinée par l'excellent Niko Henrichon.