parution 01 avril 2007  éditeur Les Humanoïdes Associés  Public ado / adulte  Thème Humour, Aventure - Action

Rat's T9

Cradolapino

Les rats débarquent sur une île peuplée de lapins mixomateux aux corps tout pourris de partout. L'occasion d'un nouveau catalogue d'anecdotes crades, trash, gores (et vomitives) (et...)


 Rat's T9 : Cradolapino (0), bd chez Les Humanoïdes Associés de Corcal, Viala, P'tiluc, Garcia, Lebreton
  • Notre note Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Grey Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Les Humanoïdes Associés édition 2007

L'histoire :

Par une météo exécrable, le peuple rat poursuit son interminable voyage maritime, entassés sur leur embarcation toute pourrie, à la recherche d’une terre d’Eden. Soudain, crash ! Ils s’échouent sur un rivage rocailleux. Leur barque est pulvérisée et ils se trouvent au pied d’une falaise abrupte. Les voilà bien avancés. Une caisse attachée à une corde tendue tombe alors de la falaise jusque dans l’eau. Un des rats enfile ses palmes et plonge. La caisse entrouverte sur le fond marin, il y voit trois moules musicales exécutant une improbable danse nuptiale. Aussitôt, des gros et gras tout excités s’engouffrent, la caisse se referme et repart vers le haut de la falaise… emportant le pauvre rat à l’intérieur. Libéré tout en haut du monticule, le rat se retrouve nez à nez avec les autochtones : des lapinous ! Mais ces lapinous sont un peu inquiétants tout de même : ils sont tout mixomateux, tout pourris de partout et tombent en morceaux sitôt qu’on les secoue un peu. Après avoir fait monter le reste de l’équipage rat par une échelle de corde, l’un d’entre eux explique les raisons de cette décrépitude. Il y a des années, les lapins habitués à forniquer en flux tendu, se sont accouplés avec une autre race de rongeur, aux desseins malfaisants…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Après 8 tomes d’errance maritime, les rats touchent enfin terre ! Etant donné que les premières pages de l’album s’ouvrent sur des petites fleurs et des flots de bisous entre lapinous réjouis, les néophytes penseront peut-être qu’ils ont enfin trouvé le paradis convoité… Que nenni. L’axe de symétrie de la série reste toujours solidement ancré (au fond du couloir à gauche) dans le crade, le trash, voire le totalement répugnant, à la hauteur de l’imagerie du rat, quoi ! Les nouveaux compagnons mixomateux que la bande à Ptiluc place sur leur route sont dès lors l’occasion d’aligner de manière linéaire une collection d’anecdotes plus immondes les unes que les autres. Allez, on n’y résiste pas, un florilège : les rats rafistolent sans cesse les membres putréfiés des lapins-zombis, ils mangent du vomi, se font asperger de boyaux et boivent des cocktails spéciaux, concoctés avec des dents cariés (en fonction de ce qui est pourri dans la carie, ça donne un goût différent à chaque verre). Oui, voilà, bon appétit ! Tantôt ces idées infâmes sont mises en place de manière très naze, tantôt la répugnance est telle qu’un paroxysme du genre est atteint. La métaphore finale sur l’origine de la maladie, un peu bancale, ne passe pourtant pas loin d’un propos plus constructif : après tout, ce peuple rat n’est-il pas une métaphore âcre de notre humanité ? A réserver aux inconditionnels…

voir la fiche officielle ISBN 9782731619041