parution 27 mai 2015  éditeur Les Humanoïdes Associés  Public ado / adulte  Thème Science - fiction, Heroic-fantasy

Redhand

Le crépuscule des dieux (coffret)

Dans un monde post-apocalyptique dominé par l'existence de nombreuses divinités, un homme amnésique reprend conscience et compte bien ne pas se laisser embrigader. Intégrale d'une série violente et emplie de désespoir.


Redhand : Le crépuscule des dieux (0), bd chez Les Humanoïdes Associés de Busiek, Timel, Bazal, Alberti, Favrelle
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Les Humanoïdes Associés édition 2015

L'histoire :

Dans un monde post-apocalyptique, les humains essaient de survivre comme ils peuvent. Une petite caravane ramène des vivres à leur village, lorsque la menace d'esclavagistes pousse les voyageurs à s'enfuir dans les montagnes. Là-bas, ils finissent par trouver une grotte et, plus loin, un complexe rempli de technologie bien trop avancée pour eux. En explorant plus encore les lieux, ils tombent sur une salle dans laquelle se trouve de grands tubes contenant des corps visiblement morts. Les esclavagistes arrivent dans la salle, lorsque l'un des voyageurs fait tomber un tube. Un individu à la chevelure rousse en sort. Ramassant une épée au sol, il pourfend les esclavagistes avec une grâce et une efficacité hors du commun. Il balbutie quelques mots aux hommes qu'il vient de sauver. Tout le monde l'appellera désormais « Redhand ». Amnésique, il accompagne les hommes jusqu'à leur village et y remarque des choses qui l'interpellent. Comme l'omniprésence de la religion ou certains manques de savoir-faire...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Durant les années 1990 et 2000, les Humanoïdes Associés ont permis à de nombreux artistes travaillant pour le milieu des comics de s'essayer au registre franco-belge. C'est le cas de Kurt Busiek, scénariste adulé pour des récits majeurs comme Marvels ou Superman Identité Secrète. Celui-ci débutait en 2004 la série Redhand, avec le dessinateur Mario Alberti. Or après un second opus, nous étions sans nouvelles de la série et nous la pensions même tombée dans l'oubli. Il n'en est rien puisque l'éditeur sort enfin le dernier volet et – simultanément – l'intégrale des 3 albums. C'est l'occasion pour les retardataires de revisiter le monde déchu proposé dans Redhand. L'histoire ne figure pas vraiment parmi les plus grandes créations de l'auteur et ne montre pas non plus une immense subtilité dans son déroulé. Ainsi, le récit débute par l'apparition d'un héros amnésique (comme c'est pratique !), qui va s'opposer aux divinités du monde entier. Après des premières pages pour le moins violentes, la narration prend progressivement forme. On suit alors avec intérêt les péripéties de Redhand. Même si la conclusion apparaît très correcte, l'ensemble paraît aujourd'hui bien classique pour un genre post-apocalyptique maintes fois exploité en littérature ou en BD. Les dessins de Mario Alberti restent très corrects, même si colorisation et l'encrage ne rendent pas hommage à la subtilité du trait de l'artiste. Critique de la religion à l'américaine, Redhand n'est pas forcément très fin mais remplit honnêtement son rôle de divertissement.

voir la fiche officielle ISBN 9782731666847