parution 03 novembre 2011  éditeur Les Requins Marteaux  collection BD Cul
 Public ado / adulte  Thème Erotique, Chronique sociale

Les melons de la colère

Une famille d'agriculteurs laboure ses champs. Mais la fille aînée a des seins énormes qui l'empêchent de travailler : trop lourds, trop gros, un vrai fardeau ! Décision est prise de voir des médecins. Un récit inclassable... et remuant.


Les melons de la colère, bd chez Les Requins Marteaux de Vivès
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Les Requins Marteaux édition 2011

L'histoire :

Une famille travaille d'arrache-pied dans sa petite exploitation agricole. Les temps sont durs, la crise persiste et les rendements peinent à décoller. Pour la fille ainée de la famille, le travail dans les champs est un vrai labeur. Ses seins sont trop gros, trop lourds, ils l'empêchent de se baisser longtemps et les douleurs au dos sont récurrentes. Bref, accomplir les tâches quotidiennes ressemble à un véritable chemin de croix. Qu'à cela ne tienne, décision est prise de consulter médecins et spécialistes de la ville d'à côté. Pourtant, les visites se multiplient et le mal ne disparaît pas. Franchement candide, la jeune fille ne comprend pas. D'autant moins, qu'elle trouve étranges les pratiques de ces médecins. Ses parents sont en fait loin de se douter qu'ils viennent de la livrer en pâture à tous les notables de la ville qui, au lieu de résoudre le problème, préfèrent en profiter... Souffrance pour les uns, instrument de jouissance pour les autres, les melons de la jeune femme vont finir, peut-être, par se métamorphoser en arme de destruction massive...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Après le récent Polina plébiscité par le public, les libraires et la critique (même si l'auteur de ces lignes persiste à penser que le vrai chef-d’œuvre de l'auteur reste à ce jour Le Goût du Chlore), le désormais incontournable Bastien Vivès n'en finit plus d'étonner. Malgré son jeune âge, il peut se targuer d'une œuvre déjà pléthorique et de qualité. Il débarque donc ce mois-ci avec une BD-cul bien dans le ton de la récente collection des Requins Marteaux, mais atypique pour le coup. Ici à contre-courant des récits académiques, Vivès suggère dans Les Melons de la Colère une veine presque militante ou féministe. Alors oui, on trouvera quelques scènes de « cul » inspirant le malaise, mais toujours pour mieux surprendre. Le dessin allusif d'une grande finesse, suggestif et plein de grâce, aérien et léger, contraste habilement avec la dureté du propos, trash ou glauque, en tout cas subtilement dérangeant. S'autorisant des pointes d'humour, Vivès joue aussi la carte de la parodie, de l'absurde et du quiproquo au cœur du drame, ajoutant ainsi à l'incongruité ambiante. Une fois la lecture achevée, le titre prend alors tout son sens. Loin d'être une arme de séduction massive, les mamelles de la jeune et ingénue fermière, mous et gros au départ, comme un fardeau à porter, se transformeront en oranges fermes et vives gorgées de colère, véritables atouts d'une femme en quête de dignité. Avec cette BD en forme de manifeste à peine sérieux qui joue l'humour trash et le clin d’œil à Steinbeck, Vivès surprend encore et se rend de plus en plus indispensable. A noter au passage qu'acheter cette BD vous permettra de soutenir l'éditeur, Les requins Marteaux étant menacés d'extinction. (réservé à un public très averti).

voir la fiche officielle ISBN 9782849611142