parution 08 avril 2010  éditeur Les Rêveurs  Public ado / adulte  Thème Autour du 9ème art, Humour

Peu de gens savent

Un recueil de « pensées » grotesques et/ou hilarantes, illustrées par un dessin réalisé par « accident ». A moins que ce ne soit l'inverse... mais ça, peu de gens le savent. Classieux et pertinent, comme toujours chez Larcenet...


Peu de gens savent, bd chez Les Rêveurs de Larcenet
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Les Rêveurs édition 2010

L'histoire :

A chaque page, un dessin quotidien réalisé par « accident », sans véritable démarche préalable. De visu, un commentaire, plus ou moins long, collant avec drôlerie au résultat. Chaque sujet commence par « Peu de gens savent… ». Extraits : « Peu de gens savent que, lorsqu’ils deviennent aveugles, les chiens d’aveugle doivent se démerder tout seul. » ; « Peu de gens savent que mon tonton Jean-François a violé mon petit frère quand il avait sept ans. Je suis sûr qu’il aurait préféré un garage Babar ou des Pokémons. » ; « Peu de gens savent que, par une incroyable et véridique coïncidence, Saint Barthélémy est le patron des bouchers. » ; « Peu de gens savent que Jean-Antoine Desjournot fut très ému d’apprendre qu’il était séropositif. Pour une fois qu’il réussissait un examen. »…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Beaucoup de bédéphiles savent que Manu Larcenet, auteur des célèbres Combat ordinaire et Retour à la terre (entre autres), aime promener ses crayons en dehors des sentiers battus. A ce titre, le présent ouvrage est la résultante d’une expérience opportune : Larcenet a promené ses crayons chaque soir, durant deux ans, un peu à l’aveuglette, en les laissant vaquer à leur petite vie de crayons, affranchis de toute tutelle structurée mais pas de son « inconscient artistique », sans trop savoir au préalable de quoi ils allaient accoucher. Ces « accidents de dessin », comme il appelle les multiples et hétéroclites dessins résultants de cette non-démarche, sont aujourd’hui condensés en cet épais recueil de luxe… En marge de chaque œuvre, Larcenet a ensuite fait correspondre des textes caustiques, pondus exprès, de 2 lignes à parfois plusieurs pages… et il a peaufiné (ou non) le dessin en fonction. De l’infâme gribouillage (pour le profane, bien sûr…) à la mise en scène couleurs à l’aquarelle, les illustrations couvrent un large panel de « registres » artistiques. Mais au-delà de ces visuels fortuits, le dessin n’est pas la qualité première de l’ouvrage. D’une part, les textes pondus sont chiadés et généralement très drôles. Ils recèlent souvent des pépites d’humour tantôt cynique, tantôt absurde, toujours inattendu… D’autre part, l’écrin est luxueux : les Rêveurs offrent un dos toilé à cet épais ouvrage de plus de 320 pages ! On rechigne toutefois à en faire un livre de chevet, car évidemment, les fous-rire, ça n’aide pas à s’endormir. A consommer à petite dose, pour en profiter pleinement.

voir la fiche officielle ISBN 9782912747525