parution 25 novembre 2011  éditeur Lucky Comics  Public ado / adulte  Thème Humour, Western

Kid Lucky T1

L'apprenti cow-boy

Unique survivant d'un attaque d'indiens, un bébé est élevé par une tenancière de saloon. « Luc » a une chance insolente et il tire divinement bien au lance-pierre. L'enfance de Lucky Luke en gags et dans la stricte continuité de l'œuvre de Morris !


 Kid Lucky T1 : L'apprenti cow-boy (0), bd chez Lucky Comics de Achdé, Mel
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Lucky Comics édition 2011

L'histoire :

Un cow-boy solitaire et anonyme traverse paisiblement l'ouest sauvage et aride en chantant « I'm a poor lonesome cow-boy ». Soudain, il découvre les restes d'une récente attaque d'indiens sur un chariot de pionniers. Le chariot est saccagé et nulle trace de survivant... ou presque ! Car alerté par des braillements, le cow-boy découvre un bébé derrière un rocher. Pour lui éviter d'être dévoré par les coyotes, le cow-boy le ramène dans sa bonne ville de Nothing Gulch et le refourgue au shérif. Mais le bébé braille de plus en plus ! Heureusement, Martha, une femme de tête qui tient le saloon, comprend que le poupon a besoin d'un biberon de lait. Dans les jours, les semaines et les mois qui suivent, Martha s'occupe du bébé comme une mère poule, tandis que le shérif et ses hommes tentent de retrouver ses parents... en vain. On le baptise Luc (car c'est le jour de la Saint Luc) et on s'aperçoit qu'il bénéficie d'une chance prodigieuse... la légende de l'ouest est née, ce sera Lucky Luke. Quand il a 7-8 ans, kid Lucky collectionne les petites bétises de son âge. Par exemple, il confond bisou et bison, et s'entraine à viser avec son lance-pierre en calculant les ricochets...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Ne vous énervez pas. Certes, Kid Lucky est le dernier (au cours de l'automne 2011 !) d'une série de resucées commerciales de héros cultes rajeunis : Gastoon, Marsu kids, P'tits Boule et Bill... Il y a effectivement de quoi s'interroger sur les capacités de notre époque à trouver de nouvelles inspirations... ou plutôt à céder à la facilité éditoriale. Il est impératif d'accepter ce postulat pour prendre du plaisir à la lecture de cette nouvelle-ancienne série. Car une fois de plus, la reprise s'effectue dans les règles de l'art, par l'auteur le plus capable et légitime pour ce faire. Achdé est en effet déjà en charge de la poursuite des aventures du « grand » Lucky Luke (aux côtés de Laurent Gerra puis de Daniel Pennac). Avec Kid Lucky, le graphisme et l'esprit de Lucky Luke sont idéalement respectés, intacts, ressuscités, et rien que ça, c'est énorme ! Une histoire courte d'introduction de 6 planches pose les bases fondamentales : à l'instar du P'tit Spirou, Kid Lucky est bel est bien Lucky Luke quand il était petit. Son flingue à lui, c'est le lance-pierre, mais il tire déjà plus vite que son ombre et pratique le ricochet sans complexe. Ensuite, Achdé propose une collection de traditionnels gags en une planche, assez finauds, dans une veine proche de ce que faisait le duo Morris et Goscinny de la grande époque. Certes, quelques gags appartiennent peut-être à un registre consensuel un chouya agaçant (l'heure du bain est copié-collé des Boule et Bill), mais c'était un dommage inévitable. Notons enfin que sous chaque gag, une petite phrase de type « L'eusses-tu cru » propose une anecdote ou un mini focus authentique et didactique sur l'ouest américain.

voir la fiche officielle ISBN 9782884713177