parution 04 novembre 2016  éditeur Lucky Comics  Public enfant / ado / adulte  Thème Western, Humour

Les nouvelles aventures de Lucky Luke T7

La terre promise

A la demande d'un ami cowboy, Lucky Luke accompagne une famille juive à travers l'ouest sauvage. L'occasion pour lui de découvrir des rites et une culture quelque peu encombrants...


Les nouvelles aventures de Lucky Luke T7 : La terre promise (0), bd chez Lucky Comics de Jul, Achdé, Mel
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Lucky Comics édition 2016

L'histoire :

Lucky Luke est paisiblement en train de garder un troupeau de vaches paissant dans un près, lorsqu'un cowboy solitaire approche. Luke reconnaît son vieux copain Jack, le cowboy le plus malchanceux de l'ouest. Jack lui demande un grand service, tout en lui faisant une révélation : il est d'origine juive ashkénaze, de son vrai nom Jacob Stern, émigré d'un patelin à l'Est de la Pologne. Or le reste de sa famille vient de débarquer aux USA pour s'installer à Chelm City, dans le Montana. Il est censé les accompagner là-bas, à travers des territoires hostiles, mais pour eux il est aussi censé être avocat à New York, et non garçon vacher. Bref, il n'assume pas sa vie et préfère ne pas se montrer. Il demande donc à Luke d'être leur convoyeur, de les protéger jusqu'à bon port. Luke accepte évidemment et se retrouve quelques jours plus tard sur un quai de Saint Louis, à attendre l'arrivée d'un steamer. Lorsque la famille juive débarque, il ne peut pas les manquer : ils ressemblent à des amishs, tout de noir vêtus, et leurs bagages sont aussi nombreux que lourds. Ils transportent en effet 12 caisses de livres et une grande quantité de harengs fumés. Le patriarche Moïshé est un petit barbu jovial, tailleur de profession. Sa femme Rachel n'aura de cesse de vouloir marier leur petite-fille Hanna à Lucky Luke. Enfin le petit frère Yankel est un as de la fronde, à condition d'avoir lu ses bénédictions du soir auparavant. Tout au long du voyage, Lucky Luke va ainsi découvrir tout un tas de rites et d'interdits religieux un peu encombrants...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Avec les tensions sociales et géopolitiques de ces dernières années, on avait fini par croire qu'on ne pouvait plus se moquer du folklore de la judéité, comme Gérard Oury avait si bien su le faire avec Rabbi Jacob. En reprenant la partition scénaristique du cowboy qui tire plus vite que son ombre, Jul, l'auteur de Silex and the City, ose renouer avec cet humour singulier. Il fait d'ailleurs un clin d'œil au film culte de 1973 dans ce 7ème opus des Nouvelles aventures de Lucky Luke. La problématique est posée par un ami de Luke, qui lui demande de convoyer sa famille juive à travers l'ouest sauvage. La durée du voyage et les circonstances rencontrées seront l'occasion de se frotter à moult aspects de la culture juive (les règles alimentaires, la religion, l'importance de la famille, le sens du commerce et du vêtement, les airs de violon tristes...). Ils seront traqués par un duo de bandits peu convaincants, brasseront bizarrement leurs rites avec ceux des Peaux-Rouges, et permettront à Jul de distiller de nombreux jeux de mots. Peut-être, cependant, en attendait-on beaucoup plus sur ce plan... Jul reste presque trop timide dans l'exploitation comique des situations empilées et prétextes aux jeux de mots. En revanche, Achdé au dessin conserve une veine graphique de haut standing, confondante de ressemblance avec l'ère Morris. Même si on n'aurait rien eu contre un surcroît de profondeurs et de panoramiques dans la traversée des grands espaces américains, quitte à s'éloigner un chouya de la griffe du maître – colorisation en aplat, toujours une à deux cases bichromiques par planche, une grosse majorité de plans latéraux concentrés sur les personnages... Bref, l'épisode est à la hauteur de sa lignée, sans mauvais goût, mais sans le génie espéré non plus.

voir la fiche officielle ISBN 9782884713696