parution 13 février 2013  éditeur Makaka éditions  Public ado / adulte  Thème Chronique sociale

Le Cirque

Dans une cité grise et rigide, l’étonnante histoire d’un cirque pas comme les autres et de son nouveau dompteur de chaises. Un récit totalement dépaysant pour une invitation au mystère, à l’onirisme et à la poésie. Une belle rencontre.


Le Cirque, bd chez Makaka éditions de Surducan
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Makaka éditions édition 2013

L'histoire :

Ce fauteuil massif et écorné qui trône dans la décharge fera l’affaire. Il suffit à Manu d’y prendre place pour que la magie opère immédiatement : il est dans un salon entouré de belles femmes aux tenues élégantes, sirotant une coupe, calme et détendu. C’est donc décidé : le gros siège doit rejoindre sa collection sur-le-champ. Il ne reste plus qu’à regagner la Cité pour le faire emménager dans son appartement. Ce n’est pas pour autant une mince affaire : l’entrée de la ville est gardée par des robots-fonctionnaires qui ne veulent pas voir entrer le moindre déchet derrière les murs. C’est tout simplement contraire à la règle. Mais il en faut plus à Manu, qui a plus d’un tour dans son sac, pour déstabiliser ces imbéciles faits d’acier. Il entre donc avec son fauteuil sans le moindre problème et file vers son logement. Sur le chemin, il a le temps de contempler les affiches qui font l’éloge d’un cirque. Ses représentations sont données en dehors de la cité... mais il est formellement interdit d’y aller. Pourtant, Manu est bien décidé à aller y faire un tour à la nuit tombée. Et pas uniquement pour y être un simple spectateur : il voudrait se faire engager comme dompteur de chaises et présenter à tous son fabuleux numéro. On peut toujours rêver, non ?

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Si l’on devait ne retenir que le dessin, on pourrait tenter de vous décrire cette sensibilité coulant à fleur de page. Une touchante invitation qui imbibe le récit tantôt par petites gouttes de couleurs humides, ou parfois par des traînées de pastel flamboyants. On pourrait parler d’élégance, d’appropriation de l’espace cédé par les planches ou de cadrages qui atteignent le cœur directement. Et l’on aimerait avoir les mêmes sensations en respirant simplement les pages ou en en sentant le grain sous les doigts. La force graphique du Cirque d’Iléana Surducan est incontestablement là. Mais elle agit surtout en harmonie avec la poésie du propos. Difficile d’être complet pour circonscrire l’histoire en quelques mots : une cité construite de grisaille, de logique, de matérialisme ; un petit chauve capable de donner une âme à de simples chaises en leur faisant réaliser quelques tours et acrobaties ; un cirque aux artistes singuliers ; une petite fille ; des bestioles maléfiques et le rêve comme nouvelle source d’énergie. Une belle leçon opposant avec adresse et sensibilité une mécanique terre à terre, froide et rigide, au pouvoir sans limite de l’imaginaire. Celui si facilement mis en mouvement par les circonvolutions enfantines et que la maturité délaisse trop souvent. Au-delà, l’exercice narratif est particulièrement efficace et captivant. Et passées les propensions oniriques et poétiques du récit, on se laisse gagner par le mystère de ce petit cirque hors la ville. On s’attache comme un vieux clou à sa planche aux personnages, toujours gagné par l’envie de les connaître davantage Voilà en tout cas un bel univers, où chacun sera capable de trouver ses réponses aux questions qu’il aura bien voulu se poser. 160 pages d’évasion absolue : une jolie découverte.

voir la fiche officielle ISBN 9782917371244