parution 05 septembre 2018  éditeur Marabout  collection Marabulles
 Public adulte  Thème Chronique sociale, Thriller

Tout ira bien ma chérie

Tout ira bien ma chérie !

Alice achète un appartement sur Paris. Or par la force des choses, elle va devoir vivre avec ses parents et surtout une mère insupportable. Un roman graphique noir qui ferait passer votre belle-mère pour une enfant de chœur !


Tout ira bien ma chérie  : Tout ira bien ma chérie ! (0), bd chez Marabout de Bruller, Jaypee
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

L'histoire :

James et Alice travaillent à Londres. Ils viennent d'acheter un appartement secondaire à Paris. Ils fêtent la bonne nouvelle dans un bar avec leurs amis. La conversation montre petit à petit que les choses ne sont pas si simples. En effet, les parents d'Alice s'installent sur une des parties de l'appartement. Quand on connaît la mère d'Alice, il y a de quoi s'inquiéter. En effet, elle passe son temps à s'inventer des vies en mentant sur le métier qu'elle faisait. Elle a même menti à un ami en lui faisant croire qu'elle était écrivaine comme sa fille ! De plus, elle a fini par se faire virer de son ancien appartement. À partir du moment où elle a décrété que le propriétaire était quelqu'un de mauvais, elle a refusé de payer le loyer. C'est donc un choix par défaut que celui de les récupérer dans l'appartement parisien pour éviter qu'ils soient à la rue. Leurs amis n'en reviennent pas et sont inquiets pour James. Comment va-t-il faire pour supporter sa belle-mère dans de telles conditions ? James essaie de rester positif et rappelle tout de même que l'appartement n'est qu'une résidence secondaire et qu'ils seront la plupart du temps en Angleterre. Mais est-ce suffisant pour supporter cette situation ?

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Voici un titre trompeur et teinté d'une ironie mordante. En effet, rien ne va dans cette famille où l'emprise d'une mère tyrannique va faire vivre un enfer à tous ses proches. La couverture ne laisse d'ailleurs place à aucun doute : la mère ressemble à s'y méprendre à la terrible Annie Wilkes dans le roman Misery de Stephen King. On croirait être tombé dans un atroce thriller à la limite du film d'horreur, tant le personnage est ignoble. Pourtant, le ton est ultra réaliste. On suit la vie banale d'un couple, qui va devenir un cauchemar à cause de cette mégère hallucinante. C'est d'ailleurs le positionnement de l'album qui met mal à l'aise, presque encore plus que les scènes affreuses où la mère multiplie les coups tordus. Cet ultra réalisme déstabilise, comme si l'on rentrait dans l'intimité de la vie d'une famille. D'ailleurs, les personnages racontent crûment chaque détail de leurs mésaventures, façon potin tragique. Le langage peut se faire ordurier et, comme dans la vie, on parle de tout : de fric, de fringues, d'amour et de haine. Cet aspect réaliste détonne cependant largement avec le côté diabolique de ce personnage abominable. C'est tellement noir et improbable qu'on a parfois un sentiment de malaise devant de telles folies. L'album se positionnerait-il juste en défouloir pour tous ceux qui osent se plaindre de leur mère ou belle-mère ? Toujours est-il que l'ensemble est très dur et le final aussi violent, psychologiquement, que tout le reste. Le dessin en noir et blanc de Jaypee campe bien cette sombre histoire, avec l'ajout original d'aplats de couleurs criardes, comme si la violence venait détruire le calme du quotidien. Un album spécial et dérangeant, qui pourra (au mieux) servir de catharsis...

ISBN 9782501132664