parution 14 septembre 2011  éditeur Même pas mal Editions  Public adulte  Thème Humour, Horreur

La rupture tranquille

Ensemble, tout devient pénible

Vivre une relation amoureuse n’est pas toujours très simple. A terme, arrive parfois la rupture… Un album original, violent, méchant, drôle et malsain ! Attention, humour trash !


La rupture tranquille : Ensemble, tout devient pénible (0), bd chez Même pas mal Editions de Terreur Graphique
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Même pas mal Editions édition 2011

L'histoire :

Les relations homme-femme sont parfois bien complexes. On peut dénoter quatre stades de la pensée, lors d’une phase de drague. En revanche, il y a jusqu'une quinzaine de détails pour parvenir à ruiner un rendez-vous amoureux. Une fois uni, un couple peut parfois avoir envie de se séparer. Si les hommes ont parfois de drôles d’excuses pour ne jamais prendre la décision fatidique, les femmes ont quant à elle des façons bien plus détournées. D’autres ont quant à eux plus de mal à se faire à la guimauve dégoulinante de l’amour. Une fois la séparation diversement consommée par chaque membre du couple, il ne reste plus que des regrets ou encore le partage de la garde de l’enfant. A condition que l’un d’entre eux souhaite l’avoir à ses côtés…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Les éditions marseillaises Même pas mal marquent les esprits à chacune de leur parution ! Après le trashy comique Paf et Hencule, voici un nouvel album qui risque aussi de faire parler de lui. La rupture tranquille est le second album de Terreur Graphique, après l’étonnant Rorschach (chez Six Pieds sous terre). Le titre et le sous-titre évoquent de façon peu déguisé (mais marrante) les gimmicks agrégés de campagnes électorales. L’auteur ne se lance pas pour autant dans une diatribe politique. Il se charge juste de décrire les relations homme-femme et surtout la façon dont celles-ci peuvent se finir. Il ne s'agit pas vraiment d'une réflexion sur les rapports humains, l’auteur s'investit plutôt dans des strips décapants à l’humour corrosif et méchant. Si vous êtes de ceux qui pensent qu'on peut rire de tout, jetez-vous sur cet album pour tester vos propres limites. De façon assez sadique, le récit progresse page après page, provoquant diversement dégoût et crises de rire, alternant provocations et situations grotesques. Si vous aimez rire de l’affaire des bébés congelés, cet ouvrage est pour vous. Le trait de Terreur Graphique est épuré et rappelle certains auteurs indé de comics, comme Charles Burns (sur ses titres anté-Black Hole). Testez votre sens de l’humour et salivez cette rupture tranquille particulièrement bidonnante.