parution 30 mars 2016  éditeur Paquet  collection Calandre
 Public ado / adulte  Thème Aventure - Action

Les Aventures de Louis Valmont T1

Le piège des sables

Louis et Hubert se lancent dans un tumultueux rallye Paris-Bagdad pour « protéger » la sœur d’Hubert, Clio, pilote concurrente. Une ligne claire façon Hergé, pour un scénario super décevant…


Les Aventures de Louis Valmont T1 : Le piège des sables (0), bd chez Paquet de de Bom, Drèze, Alquier
  • Notre note Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Grey Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Paquet édition 2016

L'histoire :

Louis et son ami Hubert prennent le petit-déjeuner en terrasse du château familial de ce dernier, lorsqu’ils sont rejoints par Clio, la sœur d’Hubert. Celle-ci leur annonce qu’elle a décidé de participer au rallye des sables France-Irak et elle souhaite que son frère et Louis l’accompagnent dans ce challenge. Les deux amis trouvent que c’est une folie, le pays est bien trop dangereux ! Mais lorsque Clio a décidé quelque chose, impossible de lui faire faire machine arrière. Elle repart vexée, en clamant qu’elle trouvera un homme, un vrai, pour l’accompagner dans cette entreprise. Un mois plus tard, elle leur annonce que ce sera Jean-François de la Battelière, le fils du directeur du journal Paris-Midi, le journal organisateur du rallye. Elle ignore que Louis a tout de même secrètement préparé sa participation au rallye, afin de pouvoir la protéger malgré elle contre les aléas d’une telle course. Dans le garage du château, il a retapé un bolide de course, certes de manière un peu ridicule. Les présentations officielles entre les deux équipes concurrentes, los d’un dîner au château, se passent très mal. Louis est tellement jaloux de Jean-François qu’il a mille fois trop pimenté le plat. Un mois plus tard, c’est le départ du prologue, en banlieue parisienne…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

La couverture très proche de celle de L’or noir ou du Crabe aux pinces d’or vous aura d’emblée interpellés : pour ces Aventures de Louis Valmont, l’affiliation à Hergé et à Tintin est évidente. On ouvre l’album : le damier en bichromie délavée des pages de garde fait aussi penser à la manière dont on remplissait ces versos inutiles dans les années 50-60 (Chlorophylle…). Vient alors la première planche : le dessin d’Erwin Dreze, qui n’en est pas à sa première œuvre à la ligne claire, se rapproche autant que possible du style et du décorum d’Hergé. Nos protagonistes vivent dans un château (comme Moulinsart), Valmont porte un pantalon de golf, le découpage des cases en ligne, la forme des phylactères, ainsi que la colorisation en aplats de teintes éteintes… tout convoque crânement l’œuvre d’Hergé. Par moment, on se surprendrait à chercher Milou ! Cependant, quelques différences sont notables : tantôt une épaisseur de trait incohérente, tantôt des arrière-plans peu inspirés, tantôt une profondeur de champ inhabituelle et inadaptée aux principes graphiques. Quelques cases plus travaillées sont cependant bluffantes (la vue sur Port-Saïd p.23 ; le souk p.25 ; l’arrivée à El Gasra p.37…). Le surprenant dessin façon Hergé demeure la vraie grande plus-value de ce premier tome. Car sur le plan du scénario, c’est hélas très creux… La logique de l’aventure est un prétexte bancale, les dialogues font du verbiage inutile et agaçant (avec un humour premier degré ineffectif), la psychologie des personnages est inexistante, l’époque et le contexte géopolitique restent indéfinis, les rebondissements sont tantôt absurdes, tantôt faciles… Au secours ! Comble de la frustration, à défaut de tomaison évidente : l’album s’arrête en pleine aventure ! Il faut lire le tout petit [1/2] en 4ème de couv’ pour en déduire que la conclusion arrivera dans un futur second tome. A vrai dire, si Dreze pouvait plutôt mettre son indéniable talent au service d’un scénario digne de Tintin, on ne lui en voudrait pas…

voir la fiche officielle ISBN 9782888907701