parution 22 septembre 2010  éditeur Paquet  collection Calandre
 Public ado / adulte  Thème Policier

Les enquêtes auto de Margot T2

Les déesses de la route

Pour tester les nouvelles « gommes » Michelin mises au point par son fiancé, Margot s'engage, au volant d'une DS Citroën, dans la Course des Demoiselles. Mais la concurrence est rude. Joliment carrossé mais pas franchement intéressant.


Les enquêtes auto de Margot T2 : Les déesses de la route (0), bd chez Paquet de Marin, Metapat, Van der Zuiden, Callixte
  • Notre note Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Grey Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Paquet édition 2010

L'histoire :

Ce mois de juin 1960 est splendide. Plus agréable encore, lorsqu’on a la chance de passer quelques jours de vacances sur la Riviera et qu’on a pour fiancée la sublissime Margot. C’est le cas de Louis Foilleret, ingénieur chez Michelin, qui vit la plus agréable des romances avec la jolie journaliste d’Auto Revue. D’ailleurs, pour lui prouver son amour et lui faire sa demande en mariage, il vient de lui acheter une superbe bague. Il prépare justement sa demande, lorsqu’en rentrant à l’hôtel, il est contacté par Dumont, le patron de la célèbre usine de Clermont-Ferrand. En effet, l'entreprise Waterstone, leur concurrent américain, veut inonder le marché européen de son nouveau pneu, à grand renfort de publicité. Il faut sans plus tarder contre-attaquer. Foillertet doit donc regagner le bercail et écourter son séjour avec Margot pour tester les nouvelles gommes révolutionnaires de l’usine. La jeune femme est en colère, mais elle doit bien se faire une raison. Le lendemain, en voulant jouer les pilotes de course pour doubler une auto, Margot provoque un accident et envoie sa DS décapotable dans le décor. Plus de peur que de mal, cependant, et de nouveaux amis : un chien mignon comme tout, mais surtout, Luc et Michelle. Cette dernière apprend à Margot qu’elle est sur le point de s’engager dans la Coupe des Demoiselles, une compétition de renom réservée à la gente féminine. Tout cela donne une belle idée à notre ingénieur amoureux…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

A l’instar de sa sœur jumelle, la vive Cockpit au regard bleu acier, la collection Calandre semble animée du principal désir de mettre sous nos mirettes de belles carrosseries (de chair ou de métal, évidemment). La preuve en images et récit, avec cette seconde « enquête » de notre journaliste callipyge, Margot. Car si la rondeur des formes se conjugue avec une multitude de détails mécanico-historique, il faut bien avouer que du coté de l’intrigue, ça reste maigrelet de chez pas bien épais. Il y a bien ce semi-problème d’espionnage industriel, les revers humoristico-sentimentaux de notre héroïne ou l’adrénaline de la course, mais ça ne va pas bien loin. L’essentiel reste, de fait, la mise en mouvement d’un univers créé pour des nostalgiques ou des passionnés. Oui donc, au plaisir de retrouver DS, Mini Cooper, Corvette et consorts, mais pour ce qui est de nous intéresser à une quelconque enquête, l’objectif est loin d’être rempli. Au-delà, on regrette le mauvais jeu « des acteurs » : les poses sont excessives, les dialogues poussifs ou sonnant particulièrement faux (le méli-mélo français-anglais utilisé par certains protagonistes est par exemple un chouya agaçant). Au final, hormis ce brave chien Saucisse, chacun peine à nous ouvrir son capital intelligence ou sympathie. Enfin, si la série semble partir du principe que les amoureux du moteur sont de fieffés cochons, on frise l’abus : paires de fesses et de seins moulées dans des combinaisons de course nous sautent au nez toutes les 10 cases, offrant à ces Déesses de la route un statut de potiche à faire blêmir les féministes convaincus. Du coup, c’est à se demander si les scénaristes n’ont pas forcé le trait volontairement, histoire de jouer le second degré, de parodier ou cligner fortement de l’œil du coté des productions « ligne claire » d’antan. D’ailleurs, le graphisme choisi en est (lui) un bel hommage. Il y gagne même une certaine modernité, prompte à ravir l’œil de chacun. Pour le reste : à confier aux amateurs uniquement.

voir la fiche officielle ISBN 9782888903611