parution 01 juin 2006  éditeur Paquet  Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange, Esotérique

Rêver Eve

Hanté par d'étranges perceptions, un jeune homme se met à douter de l'existence de sa réalité. Edition intégrale et conclusion d'un « essai » onirique et métaphysique un peu bizarre, par définition...


Rêver Eve, bd chez Paquet de Kélilan
  • Notre note Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Paquet édition 2006

L'histoire :

Azur Daffodil, un jeune homme, est en vacances dans une station balnéaire avec sa compagne, Léa. Tout irait bien dans le meilleur des mondes, s’il n’avait un drôle de sentiment, l’impression qu’il y a quelque chose qui cloche. Alors qu’il fait bronzette sur sa serviette de plage, il voit un orque lui plonger dessus… et il s’aperçoit la seconde suivante que ce n’était qu’un rêve. Quelques heures plus tard, chez un bouquiniste, il se voit en train de vivre cette mésaventure sur les pages d’une BD ! Bref, il a un peu l’impression que rêve et réalité perdent leur frontière. Il en parle à Léa, qui fait mine de le croire un peu fatigué… Mais en réalité, Léa tente de retenir Azur dans son monde, tandis qu’une autre « essence » apparaissant à la vue d’Azur sous les traits d’un gamin, tente de le sortir de cet univers estival. Les heures et les jours passent, et le « gamin » réussit de plus en plus à faire douter Azur de la réalité de son monde… Jusqu’à le faire passer de l’autre côté du miroir, de l’autre côté de la mer, pour une aventure sur un Mont St-Michel étrange. Durant cette traversée, une question posée par le gamin l’obstine : « qui le rêve ? »

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Vous connaissez peut-être La traversée onirique d’Azur Daffodil, série prévue en 3 tomes, plus ou moins en stand-by depuis la parution du second opus en 2003 ? Eh bien ce Rêver Eve n’est ni plus ni moins que l’intégrale des 3 tomes, publiés d’un coup d’un seul, en un petit fascicule souple pas (trop) cher. Si on peut s’interroger sur la pertinence d’un tel choix éditorial (issu d’un savant ratio coût de production / lectorat cible / date de sortie), ou sur le rendu petit format de planches jusqu’alors imprimées en grand, il faut surtout se réjouir que la série soit aujourd’hui complète ! Depuis deux tomes, Kélilan faisait mariner son héros (et ses lecteurs) d’univers oniriques bizarres en monde imaginaire impalpables, à la manière de Giuseppe Bergman (Manara). Tout semblait possible, tout était remis à zéro à chaque page. Aujourd’hui, enfin, l’ultime hypothétique explication proposée à la fin du précédent opus s’avère la bonne : Azur Daffodil est un robot qui rêve qu’il est un humain, durant un interminable voyage spatial ; et il est le rêve d’un autre robot qui rêve, etc… En gros, lui et le monde qui l’entoure n’existent qu’à travers le rêve d’un autre, et réciproquement. A travers ce triptyque, Kélilan remet en question notre propre perception de la réalité, à l’instar d’Alice au pays des merveilles ou du plus technoïde Matrix. « Je pense, donc suis-je réellement ? » Si vous aimez ce qui est cartésien, ce qui se termine de manière précise, ou encore, si vous n’avez rien compris à la fin de 2001 l’odyssée de l’espace, Rêver Eve n’est pas pour vous. En revanche, si vous considérez que ce type de question métaphysique ne peut s’aborder qu’au travers d’un prisme différent de nos normes narratives, le triptyque de Kélilan va vous plaire. Ou peut-être rêverez-vous en fait que cela vous plait…

voir la fiche officielle ISBN 9782888900900