parution 26 juin 2013  éditeur Pavesio  collection Explora
 Public ado / adulte  Thème Policier

Diabolik T2

Heures de terreur - Cauchemar

Le criminel Diabolik se frotte à la comtesse Altéa de Vallemberg, compagne de son ennemi policier, puis se retrouve la cible d’une vengeance. Un second recueil d’aventures (épisodes 103-104) couvrant l’âge d’or d’un anti-héros italien des sixties…


 Diabolik T2 : Heures de terreur - Cauchemar (0), bd chez Pavesio de Giussani, Giussani, Facciolo, Bonato
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Pavesio édition 2013

L'histoire :

Heures de terreur : Après avoir été mis en déroute par son vieil ennemi le policier Ginko, Diabolik demeure plus que jamais intéressé par le vol des bijoux Holden. Il sait qu’un transport de ce butin doit prochainement avoir lieu… et c’est sa compagne Eva Kant qui a l’idée d’un plan machiavélique. Elle propose de se faire passer pour la fiancée de Ginko, la notable et célèbre comtesse Altéa de Vallenberg, pour obtenir un maximum d’information de la part du policier. Risqué mais audacieux ! La vraie comtesse reçoit donc une invitation impromptue pour se rendre à l’hippodrome. Diabolik en profite pour l’endormir avec un projectile hypodermique. Puis, grimé en médecin, il intervient : la comtesse a fait un malaise, il faut l’emmener à l’hôpital…
Cauchemar : L’embarcation de Diabolik et de sa compagne Eva est prise par une terrible tempête, alors qu’ils faisaient une sortie en mer. Après avoir heurté des écueils, ils sont sauvés par un vieil homme et son beau-fils, qui habitent sur ce coin de littoral et qui leur lancent une corde. Ces derniers les invitent à rentrer se sécher et se remettre de leurs émotions. Ils ne reconnaissent pas tout de suite le visage du célèbre criminel… qui se fait passer pour un médecin. Lorsqu’ils sont enfin trahis par la clairvoyance de la femme aveugle de la famille, le vieux père fait une crise cardiaque ! Diabolik s’enfuit aussitôt, en assommant le beau-fils… mais il gardera longtemps des remords de cet épisode tragique.

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Diabolik est un criminel de fiction inspiré du Fantomas français, un anti-héros qui a connu le sommet de sa gloire dans les fumetti (BD italienne) des années 60… mais qui a aussi eu son petit succès en France dans les années 70. Selon l’éditeur Pavesio, l’âge d’or de Diabolik a débuté par les épisodes 101 et 102, contenus dans le premier recueil de cette nouvelle collection (petits et épais bouquins cartonnés noirs). Ce second volume contient donc chronologiquement les épisodes 103 et 104, toujours scénarisés par les sœurs Angela et Luciana Giussani, dessinés par Armando Bonato et Enzo Facciolo, dans une version à la colorisation nouvelle mais non créditée. Le court dossier en préambule creuse cette fois le personnage de la comtesse Altéa de Vallenberg, la compagne du policier Ginko qui traque inlassablement Diabolik. Celle-ci a en effet une grande importance dans la première des deux histoires du recueil, Heures de terreur. Même si la série continue aujourd’hui d’être publiée en Italie, ces deux épisodes datant de 1968 empruntent des voies de fiction franchement désuètes, sur lesquelles il faut donc poser un regard patrimonial. Il faut voir les héros s’embrasser chastement sur le coin de la bouche, dans des postures hollywoodiennes un peu ridicules. Les mises en scènes, les proportions et les mouvements sont également souvent figés ou douteux… mais cet aspect vintage participe désormais au plaisir de lecture, car ces aventures de série B se laissent finalement lire. Voilà une excellente initiative que de remettre sur le devant de la scène bédéphile un personnage en combi moulante 100% européen…

ISBN 9788862330497