Ego Sum T2 : L’Ordre Ancestral (0), bd chez Pavesio de Bianchi, Silvestri ©Pavesio édition 2005

Ego Sum T2

L’Ordre Ancestral

Sarihan, frappé d’amnésie, enquête sur lui-même pour savoir qui lui a volé son identité. Une BD qui se laisse lire, mais qui ne restera pas dans les mémoires.

L'histoire : Sarihan, un homme amnésique, est recueilli puis soigné par des médecins qui lui enlèvent un microprocesseur implanté dans son bras. Cette puce contient les images d’un passé dans lequel il ne se reconnaît pas. Il décide alors de partir à la recherche de lui-même. Il découvre rapidement qu’il s’appelle Sarihan, et qu’il s’est fait voler sa mémoire. Il semblerait que cette dernière ait été vendue à de riches notables en mal de sensations fortes. Mais Véra, qui se fait passer pour son amie, ne lui dit pas tout. Elle sait, plus que Sarihan, à quel point sa quête est importante. Que croire ? Ses rêves ignobles et violents ? Giansir, vieux sage aveugle, maître de combat et de philosophie ou Véra, guide, maîtresse et mémoire de Sarihan ? Ce qui est sûr, c’est que son passé comme son avenir sont parsemés d’embûches !

Ce qu'on en pense sur la planète BD :  Imaginez XIII dans l’univers des Méta Barons, guidé par une Major Jones blanche maquillée de bleu en compagnie d’Haazeel Thorn en guide spirituel et maître de combat… Globalement, rien ici de très neuf. Le scénario, banal, aurait probablement mérité un développement plus précis et surtout une narration plus lente. Les personnages nouveaux et les péripéties se succèdent et les années passent plus vite que les pages ne se tournent. Ceci dit, le dessin est soigné, les couleurs surprenantes et les personnages magnifiques bien que parfois bâclés. Tantôt verte, tantôt bleue voire rouge, chaque planche a sa dominante de couleur qui n’est pas sans rappeler le dessins de Jodorowski ou de Bilal. Ces ambiances variées ne nous permettent malheureusement pas de rentrer entièrement dans cet univers sans profondeur ni relief. Les aspects intéressants de l’histoire (tels que la formation de Sarihan) sont trop rapidement traités, et les traits de caractère du héros sont exagérés : s’il est énervé, il casse tout, mais lorsqu’il fait preuves de sagesse, il ferait pleurer Ghorghor bey. Bref, au-delà de la couverture alléchante et soignée, le résultat est très en dessous de l’impression donnée. Une série à conseiller aux vrais fans du genre, peu exigeants.

  • scénar dessin


29 septembre 2005



Pour être alerté par email dès la publication d'une chronique dans cette série,
saisissez  et



prix 12.60-5% = 11.97

sur


 Ego Sum T2 : L’Ordre Ancestral (0), bd chez Pavesio de Bianchi, Silvestri ©Pavesio édition 2005

01 avril 2005

Pavesio

9788887810547

ado / adulte

Science - fiction

Ego Sum série en cours en France
2 albums parus Nos chroniques dans cette série :