parution 26 mai 2017  éditeur Petit à petit  Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange

Psycho Investigateur T2

L’Héritage de l’Homme-Siècle

Le psychanalyste Simon Radius est sollicité pour découvrir la localisation d'un trésor dans l'esprit d'un vieillard ayant perdu ses souvenirs. Une enquête fantasmagorique aussi belle qu'accrocheuse !


 Psycho Investigateur T2 : L’Héritage de l’Homme-Siècle (0), bd chez Petit à petit de Dahan, Courbier
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Petit à petit édition 2017

L'histoire :

Simon Radius est un psychanalyste un peu particulier. Il dispose en effet d'un pouvoir lui permettant de voyager physiquement dans les souvenirs de ses patients. Dernièrement, il pense avoir perdu ses facultés, car il s'en est pris à un confrère arnaqueur, John-Lou Bonseigneur, à qui il a enlevé certains souvenirs. Le souci est que ce soi-disant professionnel travaillait pour Henri Du Perthuis, un homme qui souhaiterait obtenir une information d'un père qui souffrirait de problèmes de mémoire. Afin d'éviter un procès, Simon accepte de s'occuper du paternel de Du Perthuis. Celui-ci souhaite savoir où son père a caché le fameux trésor dont il parlait autrefois. Accompagné de Maud Keravec, son assistante, il se rend dans la propriété de son patient. Ils sont accueillis par Henri, son épouse, qui est aveugle, son fils qui est sourd et un domestique un peu rustre. Après un rapide tour de la propriété, Simon et Maud sont conduits auprès d'Eugène Du Perthuis, le patriarche. Le psychanalyste emprunte la maquette d'un bateau et la tient au moment de parler au vieil homme. Parvenant à attirer son regard, Simon s'infiltre dans l'esprit d'Eugène. Il y découvre des souvenirs aussi douloureux que magnifiques, mais aussi beaucoup de secrets...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

En 2005, le dessinateur Benoît Dahan et le scénariste Erwan Courbier ont allié leur talent sur un titre nommé Simon Radius, aux éditions Emmanuel Proust. Dans celui-ci, nous suivions un psychanalyste capable de voyager dans l'esprit et les souvenirs de ses patients. Après quelques années, les auteurs ont enfin pu revenir sur leur personnage de Psycho Investigateur chez Physalis. L'ouvrage reprenait le récit paru dans Simon Radius et lui offrait un dénouement. Aujourd'hui, le duo refait surface chez un nouvel éditeur (ouf !), afin de nous embarquer dans une enquête où les visions et la mémoire d'un centenaire vont donner du fil à retordre à notre héros. L'héritage de l'homme-siècle va être l'occasion de replonger dans un récit aussi malin dans sa narration qu'étonnant dans sa forme. Le premier contact se fait évidemment avec cette couverture aussi jolie que surprenante : ses trous laissent entrevoir un trésor dès qu'on ouvre l'album. L'histoire est astucieuse et progresse au gré des principaux moments vécus par le vieillard. Simon Radius est le témoin de nombreuses scènes étonnantes et émouvantes. Ce voyage intérieur et temporel jouit d'un découpage limpide et non linéaire. Dahan s'amuse avec les cases et nous balade dans cet univers. Avec une grande liberté artistique qui sied à merveille au registre qu'il illustre, l'auteur nous surprend par ses choix et par la grande finesse de son trait. Régulièrement, le lecteur se retrouve obligé de manipuler l'ouvrage de telle manière à ce que la progression de la lecture se fasse. Une bande dessinée interactive, en quelque sorte. Complété par des annexes permettant de revenir sur l'album une fois la dernière page tournée, tout semble avoir été fait pour rendre l'expérience réussie. Et c'est le cas ! Espérons juste qu'il ne faudra pas attendre aussi longtemps avant de replonger dans cette série qui sort du lot et mériterait d'être bien plus populaire !