parution 25 octobre 2017  éditeur Ring  Public adulte  Thème Humour, Erotique, Horreur

Dernière pute avant la fin du monde

Avec un regard perçant et une vision pessimiste de notre monde, un auteur plonge en abîme dans une allégorie glauque d’une époque où tout fout le camp. Et… BAM dans ta gueule de bien-pensant.


Dernière pute avant la fin du monde, bd chez Ring de Marsault
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Ring édition 2017

L'histoire :

Un couple est devant l’ordinateur, la femme est toute contente d’avoir trouvé un week-end accrobranche spécial couples. Le mari acquiesce avant de crier qu’il en a marre, marre bordel !!! Et il éclate la gueule de sa femme sur le mur du salon puis file à la banque, qu’il braque. Ensuite il va quérir de la coke et une Ferrari. En appréciant son nouveau bolide, il est stoppé par la maréchaussée qu’il quitte en balançant des liasses corruptrices. Puis il fonce sniffer de la coke dans un avion avec une bimbo qu’il lâche sans parachute après une blague foireuse. Enfin, il part faire une big partouze…
Des boudins féministe (par nécessité, héhé) hurlent leurs slogans… Euh comment dire… Comme des animales… La plus jolie du groupe demande subitement à se calmer un peu et déclenche un monologue chez une de ses copines. Monologue qui finit par une question : pourquoi les hommes nous haïssent ? Et la jolie de répondre : « Parce qu’ils ont des petites bites » et elles repartent à hurler « p’tite bite! p’tite bite! P’tite bite etc… »

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Dernière pute avant la fin du monde est une œuvre qui pourrait poser les bases d’un nouvel anarchisme, ancré dans le réel de la connerie du monde actuel. Y’en a pas un pour racheter l’autre dans tous les domaines, les classes sociales et le reste. La politique est bien la reine des putes, mais Marsault n’oublie pas d’éborgner les ultra féministes bouffies de haine, l’église (bien sûr), les obèses, les « pro armes », les bien-pensants, les naïfs et… lui-même, dans une conclusion qui laisse entrevoir la lumière au bout d’un tunnel créatif si noir, qu’on se croirait dans le vide sidéral sans étoile, comme si elles avaient toutes disparu de son ciel. Toutes ? Non, il reste dans la dernière partie une irréductible trace d’humanité chez celui qui voudrait canaliser toute la haine de la bêtise humaine dans son œuvre, pour qu’elle induise une prise de conscience, tant elle est trash, autant qu’issue d’une analyse fine de notre monde… Ou en tout cas beaucoup plus fine qu’elle n’y parait.

ISBN 9791091447706