parution 04 novembre 2015  éditeur Sarbacane  Public enfant / ado / adulte  Thème Historique, Humour

Chevalier des sables T1

Le colosse de Jéricho

Pendant la première croisade, un Djinn resté tapi pendant des siècles réapparait pour combattre l’envahisseur et délivrer le peuple de la terre sainte. Chapitre 1: Godefroy de Bouillon porte bien son nom.


 Chevalier des sables T1 : Le colosse de Jéricho (0), bd chez Sarbacane de Grolleau, Raffalli
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Sarbacane édition 2015

L'histoire :

En 1099, un croisé est de retour au château de Meriadoc. Il apporte des nouvelles de Sigismond, le fils de Seigneur Henri et de Dame Brunhild, qui a suivi Godefroy de Bouillon jusqu’en Judée. Fort heureusement, il est en vie, il s’est même distingué pendant la rude bataille qui libéra la ville sainte de l’infidèle. Son père, très fier de ce qu’il entend, se précipite chercher sa meilleure cuvée pour fêter l’évènement. Pendant ce temps, au Royaume de Jérusalem, Godefroy de Bouillon est de retour avec son armée à Jericho. Aussitôt, dans la garnison restée à la cité, Sigismond, également neveu et filleul du chef des croisés, se fait chambrer par ses compagnons. Sigis fait des envieux parce qu’il a droit, un jour sur deux, de partager la table des barons, donc à une nourriture décente. A l’entrée de la ville, Godefroy fait part de son étonnement devant la populace infidèle qui semble apprécier son retour. Peut-être n’aura-t-il pas besoin de recourir au bûcher comme à Antioche ? Son lieutenant lui rappelle que sa réputation le précède et que cette soumission est autant le fruit de sa sagesse respectable, que de la peur qu’inspire son épée. Dans ses rangs, on l’appelle « le roi de Jerusalem », mais il n’est pas d’accord. Ce titre est réservé à Jesus. Pour sa part, il voudrait qu’on le nomme « l’avoué du Saint Sépulcre », mais cette appellation ne rencontre pas le succès escompté auprès du lieutenant qui continue de lui servir du « sir ». Dans la foule, Nerim bouillonne devant l’envahisseur. Esme le retient, elle ne veut pas qu’il meurt en martyr.

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Ce premier tome de Chevalier des sables, sous-titré « le colosse de Jericho », se déroule à l’époque des croisades au moment de la création du royaume de Jérusalem par Godefroy de Bouillon qui s’empara de la ville sainte de Jericho. Bien sûr, la présence de l’envahisseur n’est pas du goût de tous. Alors quand un colosse au bras tentaculaire s’attaque à lui, l’espoir revient. Fabien Grolleau (Masque du fantôme) revient de manière fantaisiste sur les croisades : la grande offensive chrétienne à l’encontre des infidèles il y a presque mille ans de ça. Choix conjoncturel ? Car il est singulier de constater qu’en 1099, les religieux extrémistes existaient déjà (c’était les croisés, au nom de Jésus Christ) et qu’à cette époque, les infidèles vivaient au moyen orient. Dans cet album qui s’adresse aux jeunes lecteurs avec sa couverture vivement glacée, ils pourront d’eux-mêmes faire le parallèle avec notre époque troublée par les guerres de religions. Le colosse arbore des airs de super héros mutant et masqué. Il symbolise la main de Dieu pour chacun des deux camps, qui y voient des signes pour satisfaire leur foi. Dans un registre gros nez et avec un trait nerveux, Robin Raffalli signe ici une première réalisation maîtrisée, aux couleurs vives et contrastées au max, à leur place dans un album jeunesse. L’intrigue mêle une vérité historique dans les grandes largeurs à un humour defunesien autour d’un Godefroy de Bouillon survolté dans sa guerre sainte. Sa personnalité théâtrale de chef des croisés, le neveu anti héros par excellence et le cruel Renaud de Châtellerault s’opposent aux rebelles Nerim et Esme, fermement déterminés à libérer leur peuple avec l’aide du colosse. L’album se termine à un moment qui promet un second tome plein d’action. Sigis avec son air de Bourvil inoffensif pourrait bien en surprendre plus d’un !

voir la fiche officielle ISBN 9782848658360