parution 04 septembre 2019  éditeur Sarbacane  Public ado / adulte  Thème Western

Seuls sont les indomptés

Jack, un cowboy anachronique dans le monde moderne, veut libérer son ami Paul. En raison de son insoumission, il sera traqué à l’aide de moyens disproportionnés. Une ode à la liberté, doublée d’une traque passionnante.


Seuls sont les indomptés, bd chez Sarbacane de de Radiguès, Piette
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

L'histoire :

Le soleil se lève sur le désert du Nouveau Mexique. Au pied d’un arbre isolé, le tout aussi solitaire Jack Burn a allumé un feu. Il se fait cuire deux steaks, qu’il accompagne d’une boîte de conserve, d’un café et d’une cigarette à rouler. Son cheval baptisé Whisky broute à proximité. Un avion à réaction passe bruyamment. Il est temps pour Jack de se remettre en route. Il appâte Whisky avec une pomme et il a toutes les peines du monde à le harnacher et le monter – il semble que son cheval soit aussi sauvage que lui. Tout en chantant et s’accompagnant de sa guitare, il traverse tranquillement quelques plaines, un canyon, une rivière, il tenaille même le barbelé d’une palissade. Tel un cow-boy surgi d’un passé pas si lointain, il rejoint le monde moderne : une ville. Des passants l’observent un peu éberlués, lui et son cheval, qui passent au milieu des voitures. Mais Jack ressort de la ville, de l’autre côté, et manque de causer un accident en traversant une autoroute. Il arrive enfin à son point de chute : la maison de Jerry, isolée dans une plaine aride. Jerry est son ex compagne. Entre eux, perdure une forme de complicité respectueuse. Jack explique qu’il a appris que Paul, le mari de Jerry, avait été emprisonné pour objection de conscience, au moment la conscription rendue obligatoire par la guerre du Vietnam. Il est donc venu pour le délivrer…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

A l’origine, Seuls sont les indomptés est un roman écrit par Edward Abbey (The brave cowboy, en 1956), un écrivain écologiste radical, surnommé le « Thoreau de l’Ouest américain ». En raison de sa portée philosophique et sociale, ce roman fut déjà adapté au cinéma par Davis Miller en 1962 (avec Kirk Douglas et Gena Rowlands), dans un film devenu culte. Au scénario de cette nouvelle adaptation BD, Max de Radigues n’a pas besoin de trop forcer son talent de conteur, car la matière première est excellente. Il s’agit tout autant d’une ode à la liberté, à l’insoumission et au refus du monde moderne, qu’une passionnante traque à l’homme. Sujet principal du récit, Jack est intrinsèquement libre et prône la liberté dans toutes les composantes de sa vie. En guise de longue présentation, il tenaille les barbelés qui se dressent sur son chemin, n’exprime aucun embarras à traverser un bouchon de centre-ville à cheval, respecte le couple que forme son ex-compagne avec son ami Paul, et refuse comme une évidence que ce dernier puisse être enfermé pour objection de conscience. Dans une première partie du bouquin, il va donc s’arranger pour le faire évader, mais respectera aussi que Paul veuille rester enfermé ! Dans une seconde partie, une chasse à l’homme disproportionnée et très prenante se met en place. Le regard que porte le shérif en charge de ces recherches sur cet « homme libre » est intéressant et insiste sur l’universalité de l’œuvre. Au dessin, Hugo Piette déroule une griffe relativement simple, se complétant d’une colorisation en aplats marqués, soit une équation visuelle parfaite pour la mise en scène très visuelle et dépouillée de de Radiguès, avare en dialogues. Le final en dit long sur le pessimisme d’Abbey quant à la civilisation humaine…

voir la fiche officielle ISBN 9782377311057