parution 22 septembre 2010  éditeur Soleil  collection 1800
 Public ado / adulte  Thème Aventure - Action, Historique

Allan Quatermain et les mines du roi Salomon T1

L'Équipée sauvage

Le chasseur d'ivoire Allan Quatermain est recruté pour retrouver un anglais parti à la recherche de légendaires mines de diamants, au coeur de l'Afrique australe. Première partie d'une adaptation fidèle au roman d'HR Haggard...


 Allan Quatermain et les mines du roi Salomon T1 : L'Équipée sauvage (0), bd chez Soleil de Dobbs, Dim D.
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Soleil édition 2010

L'histoire :

En 1880, le chasseur d’ivoire Allan Quatermain est de retour au Cap. Entre deux campagnes, il hésite à accepter une mission grassement rémunérée, proposée par Sir Henry Curtis, un grand anglais à la chevelure rousse, et son ami le capitaine Good. En effet, Curtis veut retrouver son frère Neville, parti faire fortune à l’intérieur des terres africaines, au pays des Matabélés. Plus précisément, Neville avait en tête de trouver les légendaires mines de diamants du roi Salomon… or, il n’est jamais revenu de son expédition. Quatermain sait qu’une telle expédition s’avère des plus périlleuses et que les chances d’en revenir vivant sont moindres. Il accepte néanmoins, appâté par un argument financier imparable : l’anglais le laisse libre de ses émoluments ! En outre, Quatermain lui fait signer un acte notarié garantissant le versement d’une rente de 5 ans, quoiqu’il lui arrive, pour les études de médecine de son fils, à Londres. Quelques semaines plus tard, l’expédition débute, qui durera plusieurs mois. Ils sont accompagnés de Khiva, un noir « occidentalisé », ainsi que d’un brave guerrier kehgla, Umbopa, qui a offert ses services afin de rentrer chez lui, au-delà du pays des Manicos…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Pour son nouveau diptyque de la collection 1800 de Soleil, le scénariste Dobbs fait une adaptation relativement fidèle du célèbre roman d’Henri Rider Haggard (mises à part les redondances secondaires des séquences de chasses). En effet, Allan Quatermain et les mines du roi Salomon a surtout été popularisé par un film aujourd’hui un peu kitsch (avec Richard Chamberlain), à l’époque romancé pour coller aux goûts du public. Inversement, Dobbs revient ici au fondamentaux du récit original, avec un héros renfrogné, raciste, cupide… pas forcément sympatoche, donc. Rapidement la problématique est posée : retrouver le frangin d’un riche anglais, qui s’est aventuré à la recherche de mines de diamants, dont un explorateur portugais a fait une mirobolante description 300 ans auparavant. L’équipe constituée, elle s’enfonce droit vers les pièges mortels de l’Afrique australe, et la tension inhérente au périple fait logiquement monter le suspens. Ce premier tome nous abandonne alors cruellement au sommet d’un péril majeur. Emmené par la voix off de Quatermain-narrateur, procédé classique des récits d’aventures, ce tome 1 ne brille donc pas par son originalité, mais ça n’était pas le but de la démarche. En ce sens, on peut saluer le scénariste d’avoir sagement esquivé les artifices narratifs spectaculaires au profit du respect de l’œuvre. Cette intention est agréablement partagée par le dessinateur Dim D, qui abandonne les effets ostensiblement infographiques de ses précédents albums (Le seigneur d’ombre, Aleph) au profit d’un trait réaliste sobre, pas si loin, dans le registre, de ce que fait Boro Pavlovic avec El Nino. L’ambiance générale aurait juste tendance à être un chouya sombre, mais après tout, on s’engage avec Quatermain pour un voyage à l’intérieur de l’Afrique noire, au cœur des ténèbres…

voir la fiche officielle ISBN 9782302012691