parution 01 janvier 2003  éditeur Soleil  Public ado / adulte  Thème Science - fiction

Central Zero T1

Les pêchés du père

Un homme de main est envoyé en mission sur une planète ecclésiastique. Le premier tome d’un space-opéra sombre et complexe.


 Central Zero T1 : Les pêchés du père (0), bd chez Soleil de Nikolavitch, Fejzula
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Soleil édition 2003

L'histoire :

Nous sommes en l’an 3000 et des poussières. Quentin Wolff est une sorte d’aristo déchu reconverti en homme de main. Le haut-commissaire à l’énergie, Swanwick, l’envoie en mission d’espionnage sur une planète dirigée d’une main de fer par des moines-soldats. Il se voit attribuer la compagnie d’une jeune femme, le colonel Jaeger, à qui il doit taire sa mission. Leur voyage s’effectue à bord d’un vaisseau pénitencier, pour des raisons de discrétion. Mais Wolff ne s’est pas fait que des amis au cours de sa vie. Sur le vaisseau, sont emprisonnés bon nombre de criminels qu’il a lui-même contribué à arrêter. Notamment Franz Jünge et Jaxan Chavez, du feu-syndicat des docks, qui prennent d’emblée Jaeger en otage...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Ce premier tome, pour le moins énigmatique, est fort alléchant. Constitué du mariage entre un futur technologique et des styles empruntés au passé (les flèches et contreforts des cathédrales), le 31e siècle dépeint est plutôt crédible. Le trait acéré de Toni Fejzula colle parfaitement à l’ambiance, notamment aux architectures futuristes ou ecclésiastiques et aux sales bobines des personnages. Côté scénario, les combines habituellement utilisées pour planter le décor sont habilement contournées, n’offrant au lecteur que le flot du récit pour se familiariser avec ce nouvel univers. Ainsi, la plupart des éléments du scénario d’Alexis Nikolavitch ne sont que suggérés. Ce qui reflète par ailleurs l’énorme travail de création en amont. Forcément, il y a tant à appréhender...

ISBN 9782845653702