parution 01 septembre 2007  éditeur Soleil  Public ado / adulte  Thème Science - fiction

Greenworld T1

Quand meurent les Cebyllins

Une jeune femme se retrouve mêlée à un gigantesque conflit concernant les ressources naturelles. Début d'un nouveau space opéra réalisé par des auteurs prometteurs...


 Greenworld T1 : Quand meurent les Cebyllins (0), bd chez Soleil de Debois, Gabor, Suarez
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Soleil édition 2007

L'histoire :

Sur la planète Doggerban, Ou-Nui, une jeune femme maniant une sorte de fouet, doit passer une épreuve d’initiation afin de rejoindre la guilde des pirates Sefir. Elle doit affronter le dénommé Judd, qui n’est autre que son propre frère. Le combat est rude mais par la ruse Ou-Nui arrive à l‘emporter. Gaspael, le chef de la guilde, annonce alors que leur nouvelle mission est en cours. Sur la planète Helicande, Djia et Siwen, deux jeunes druides, conduisent les apprenties Sydina voir le grand Cebyllin Cerridwen. Ce dernier est un être de taille colossale qui, sous l’impulsion de ses pieds, transforme n’importe quelle matière en végétation. En l’invoquant, le Cebyllin commence à montrer ses pouvoirs aux jeunes apprenties. Mais il est attaqué par une troupe de guerriers Ghyveldiens. Ces derniers sont la force armée d’un peuple où les alchimistes sont le fer de lance de leur société. Siwen a beau essayer de s’interposer, elle ne peut pas pour autant arrêter cela et finit par mourir en laissant Djia et les apprenties s’enfuir. Cerridwen subit toujours le feu des tirs ininterrompus, d’autant plus que les Ghyveldiens sortent alors un être étrange appelé Hosting…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Ce premier tome de Greenworld est assez enthousiasmant, même si le space-opéra est un genre énormément représenté dans le pe art d'aujourd'hui (Valérian, Sillage, Orbital…). Cette nouvelle série fait irrémédiablement penser à des classiques du genre, tels que Star Wars et sa mythologie fortement développée, car celle-ci multiplie aussi les personnages et les pistes narratives. Le scénario de François Debois (Oxygène, la quête du Graal) est véritablement prometteur. L’auteur nous propose un univers travaillé et original (les vaisseaux côtoient les druides) et des personnages aux caractères bien définis. Les dessins sont l’œuvre de Gabor, un espagnol, qui propose là son premier travail, fruit de deux années de labeur. Son trait nous rappelle celui de Philippe Buchet – des cadrages spectaculaires, un design intelligent (Djia est très réussie) – la différence se situe au niveau des visages qui ont un rendu assez irrégulier. La colorisation des planches est l’œuvre de Dani Suarez, qui fait de nouveau penser au travail du dessinateur de Sillage. Au final, ce premier tome est véritablement prometteur, de par ses qualités visuelles (qui devraient encore progresser) et narratives, et on lira avec plaisir la suite de cette guerre écolo-industrielle, malgré son côté un brin manichéen. A suivre.

voir la fiche officielle ISBN 9782849468999