parution 01 juin 2010  éditeur Soleil  collection Soleil Celtic
 Public ado / adulte  Thème Aventure - Action, Fantastique - Etrange

Hannibal Meriadec et les larmes d'Odin T2

Le Manuscrit de Karlsen

C'est à Venise que Meriadec trouvera le fameux manuscrit. Laissant une partie de l'équipage à Thorn, il rejoint la ville à cheval. Mais sur mer ou sur terre, ses ennemis sont décidés à lui compliquer la partie. Un pur récit d'aventures...


 Hannibal Meriadec et les larmes d'Odin T2 : Le Manuscrit de Karlsen (0), bd chez Soleil de Istin, Crety, Cordurié
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Soleil édition 2010

L'histoire :

Au XVIIe siècle, le capitaine Hannibal Meriadec et son équipage voguent à bord du Mac Lir vers un fabuleux trésor constitué de 7 diamants colossaux appelés les Larmes d’Odin. Le pirate, ennemi juré de Louis XIV, doit au préalable retrouver un ancien livre, le Manuscrit de Karlsen, qui permettra de localiser le fabuleux trésor. Si la plupart des pirates s’impatientent d’emplir leurs poches de richesse, Meriadec semble animé d’autres projets : à bord du Mac Lir, il y a Sélina son épouse, assassinée 5 ans plus tôt, revenue d’entre les morts et dont le sort définitif semble lié aux fameux bijoux. La partie semble complexe, car les pirates ne sont pas les seuls à vouloir s’approprier le manuscrit : les sorcières de l’Ordre de Cendres veulent également découvrir les mystères du document. Et pour ne rien arranger, ils ont à leur trousse un mari jaloux dont l’épouse a été recueillie sur le navire. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard car, enfant, cette comtesse s’est approchée du fameux trésor. C’est ce jour-là qu’elle a perdu son père, sauvagement assassiné par une mystérieuse créature semblant interdire l’accès du magot aux imprudents curieux. Mais la jeune femme n’en sait pas plus. Il faut donc avant tout retrouver le Manuscrit qui semble être caché à Venise. Pour gagner du temps, le capitaine du Mac Lir décide de voyager à cheval. Il confie son navire à Monsieur Thorn et emmène avec lui son épouse, la Comtesse, Macstone et Lao…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Incroyablement charismatique, ce Meriadec pourrait passer 46 planches à recoudre un bouton de manteau, qu’on l’observerait béat, la salive à la commissure des lèvres, sans broncher. Dans ce 2e opus, il s’agira plutôt d’en découdre à qui mieux-mieux et la salive descendra plus d’une fois au fond du gosier au rythme du pétillement des yeux : ça bouge, que diable moussaillon ! Ça bouge ! Du coup, bâti pour l’action et calibré pour l’aventure, le récit se révèle plutôt avare à lever le voile sur les mystères en suspens, ou à gagner quelques lieues sur le chemin des Larmes d’Odin. En effet, on n’en glane guère plus sur les motivations du capitaine à s’accaparer les cailloux, ni pour ce qui est de l’ordre de sorcières, en concurrence avec notre équipée ; et pas bien mieux pour l’énigme enveloppant Sélina… Le pire c’est que c’est tellement bien fichu, qu’on s’en moque un peu, qu’on ne s’impatiente même pas en se laissant absorber par l’aventure. Cette fois Jean-Luc Istin fait s’alterner avec brio l’aventure maritime de Thorn, resté avec la majeure partie de l’équipage sur le Mac Lir, et celle terrestre de Meriadec parti rejoindre Venise à dos de cheval, avec 3 comparses. Chacun des périples offre son lot d’actions et de rebondissements, mais se distingue par son traitement : l’un offre à nos papilles les démêlés classiques de piraterie, l’autre livre l’approche fantastique également caractéristique de la série. Pour cette dernière, on s’amusera de la tournure zombiesque prise par les événements (clin d’œil à une tendance récente à coller du mort-vivant partout ?). En tous cas, ça fonctionne admirablement, ponctué par un cliffhanger relançant judicieusement l’intrigue et servi par la justesse du trait de Stéphane Créty. Son dessin est toujours impeccablement cadré, calibré pour l’action et laissant le regard du capitaine nous envoûter. Si habilement, d’ailleurs, qu’on sent en y plongeant les douleurs, les mystères, les souvenirs ou les terribles desseins qu’il lui reste à faire partager.

voir la fiche officielle ISBN 9782302011175