parution 16 janvier 2013  éditeur Soleil  Public ado / adulte  Thème Policier, Fantastique - Etrange

Harry Dickson T1

L'île des possédés

Appelé sur l’île de Kersey pour retrouver une femme mystérieusement disparue, Harry Dickson découvre que plusieurs habitants ont subi un lavage de cerveau. Une première enquête du « Sherlock Holmes américain » peu convaincante.


 Harry Dickson T1 : L'île des possédés (0), bd chez Soleil de Richard D.Nolane, Roman, Sirvent
  • Notre note Grey Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Grey Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Soleil édition 2013

L'histoire :

Londres. L’hiver glacial n’empêche pas le Professeur Hampstead de savourer sa promenade nocturne quotidienne sur les quais de la Tamise. Perdu dans ses pensées, il ne sent pas cette ombre qui surgit soudainement. Il n’a même le temps de crier « Au secours ! » qu’il est violemment empoigné, battu et jeté inconscient dans l’eau. Quelques jours plus tard, à Baker Street, une des plus célèbres rues de Londres, dans l’ancien appartement du grand Sherlock, Harry Dickson et son fidèle Tom apprennent la nouvelle de l’assassinat dans les journaux. Le célèbre enquêteur ne connait pas personnellement le scientifique, mais il déplore la perte d’un grand savant. Dickson sait tout de même que le grand homme étudiait les méandres complexes du cerveau humain. Il était ainsi convaincu que celui-ci possédait des pouvoirs énormes encore inutilisés. Mais la conversation est brusquement interrompue par l’arrivée d’un télégramme. Dickson doit alors immédiatement faire route vers l’île de Kersey : un vieil ami, Sir William, a besoin de lui car sa fille Ann a mystérieusement disparu. Sur place, il apprend que la jeune femme est partie en promenade du coté de Barnsmouth, trois jours auparavant. Depuis, aucune nouvelle, si ce n’est le témoignage d’un pêcheur qui prétend l’avoir aperçue. Mais Dickson devra faire sans le pauvre homme, qui vient justement d’être victime d’un curieux accident...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

D’abord personnage de romans policiers (plus d’une centaine) sous la plume de Jean Ray dans les années 30, Harry Dickson s’offrira une deuxième jeunesse en BD via 2 adaptations. Une en 8 tomes chez Dargaud entre 1986 et 2003 (par Christian Vanderhaeghe et Pascal Zanon), très proche des romans. Une autre chez Soleil débutée en 1992 (13 tomes actuellement) par Richard D. Nolane et Olivier Roman, dont les intrigues sont totalement inédites. C’est L’île des possédés (ici fraîchement rééditée) qui ouvre cette seconde série d’aventures en BD. Au menu : un séjour insulaire on ne peut plus inquiétant, avec savant maboul, étrange machine et manipulations de cerveaux. Fidèle au décorum cher à Agatha Christie, Conan Doyle et consorts – autant dans la manière d’être que de faire – l’ensemble garde cette petite saveur désuète capable de titiller son lectorat. Cependant, l’exercice peine à se hisser à la hauteur des illustres modèles précités, au regard d’une intrigue manquant de rythme et particulièrement convenue. A cela s’ajoutent des dialogues fadasses ou parodiques (sans l’avoir fait exprès, hein !), des rebondissements péchés au fusil à gros sel et des personnages au charisme proche du zéro. Malheureusement, la partie graphique peine à rehausser la note, en particulier en raison d’une colorisation peu judicieuse et datée. Présenté comme le « Sherlock Holmes américain » damant le pion à l’Occulte (et bien avant Mulder et Scully, Monsieur !), Dickson se contentera dans ce premier épisode d’une intrigue « avec explications rationnelles ». Ce qui, par la suite, ne sera pas souvent le cas. Une première rencontre fadasse avec ce personnage...

voir la fiche officielle ISBN 9782302027220