parution 22 juin 2016  éditeur Soleil  Public ado / adulte  Thème Heroic-fantasy

La geste des Chevaliers Dragons T22

La Porte du Nord

Une recrudescence de créatures du Veill inquiète les gardiens d’une muraille, sur un territoire de glaces. Des chevaliers dragons affectées en ce lieu en cherchent l’origine. Un épisode indépendant qui monte crescendo en puissance…


La geste des Chevaliers Dragons T22 : La Porte du Nord (0), bd chez Soleil de Ange, Alexe, Paitreau
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Soleil édition 2016

L'histoire de la série :

Dans ce monde fantastique, lorsqu’un dragon s’installe sur un territoire, son influence maléfique s’étend sous la forme d’un voile invisible qui transforme tout être vivant en monstre hideux et écaillé. Ce phénomène, appelé le « Veill », se déclenche de manière aléatoire : il peut être immédiat ou prendre plusieurs semaines à se déclarer, selon le sujet. Seules les vierges peuvent pénétrer dans le veill sans craindre de métamorphose. Un ordre de farouches guerrières répondant à cette caractéristique indispensable a donc été créé pour lutter contre les dragons : la geste des chevaliers dragons.

L'histoire :

Au sein de la forteresse haut-perchée sur la muraille qui sert de Porte au nord de la Marche, un commandant honore l’allégeance que sa famille a faite à l’Empire pour sept générations : le Serment de Demeure. En compagnie de quelques dizaines d’hommes et de deux combattantes appartenant à l’ordre des chevaliers dragons, il a ainsi promis de ne jamais quitter ce poste. Il est le veilleur, le rempart contre les créatures du Veill qui prolifèrent dans la région depuis 2000 ans, depuis que le dernier dragon de ces territoires de glace a été décimé. Vu le climat extrêmement froid et la hauteur des murs, la fonction est d’un calme qui confine à l’ennui. Le gros des activités consiste à assurer que la communauté ne manque pas de vivres. Au fil des ans, avec la matriarche des chevaliers dragons qui est en poste, le commandant a noué des liens d’amitié et de respect forts… qui ne peuvent en aucun cas aller au-delà. En effet, les chevaliers dragons se doivent de rester vierges pour pouvoir combattre les dragons sans subir l’altération monstrueuse du Veill qui en émane. Le chevalier Mathilde qui l’accompagne sert quant à elle de maîtresse d’école à la poignée d’enfants. Dans ce contexte, une inquiétude vient d’une recrudescence des créatures atteinte par le Veill qui s’amassent vainement au pied de la muraille. Régulièrement, les humains les déciment à coups de haches et d’arbalètes. Y aurait-il de nouveau un dragon dans le coin ? La matriarche et Mathilde vont multiplier les expéditions pour tenter de comprendre...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Episode indépendant après épisode indépendant, les scénaristes ANne et GErard Guéro (alias Ange) bâtissent un univers d’heroïc fantasy d’une belle cohérence et d’une grande prégnance. On ne rappellera pas les principes de la série : si vous en êtes en train de lire ces lignes, c’est que vous les connaissez depuis belle lurette. L’originalité vient cette fois du contexte glacial, du haut-mur qui sert de forteresse et du serment d’allégeance qu’ont dû prêter les gardiens de ce lieu. Cette triple particularité fera évidemment penser à la « Garde de Nuit » qui tient « le Mur » dans Game of thrones… Il y a tout de même de grandes chances que Ange se soit inspiré de cette saga à succès pour point de départ de ce 22ème épisode. Mais nul plagia en vue, ce n’est qu’un contexte commun. Sur ces bases, se tissent les problématiques courantes à la Geste : des chevaliers dragons vont être confrontées aux dommages du Veill, à la présence (éventuelle…) d’un dragon et à la tentation de la chair. Les destinées, les relations et les enjeux se dévoilent très progressivement, montant en puissance jusqu’aux terribles dernières pages, et ce rythme lent permet de solidement les ancrer dans une situation crédible. Rappelons qu’en dépit de sa définition guerrière et chevaleresque, la série est plus volontiers tournée vers la diplomatie, les rapports humains et psychologiques, que vers l’action. La partition graphique est confiée à la dessinatrice Alexe – déjà collaboratrice de Ange sur Paradis perdu – pour ce qui est, étonnamment, sa première participation à un épisode de la Geste. Son trait réaliste encré est conforme à l’ambiance attendue, avec une mention bien pour les plans d’ensemble permettant l’immersion (la muraille, la forteresse, les étendues glacées…) et tout juste passable pour les visages des protagonistes (tantôt changeants, tantôt grimaçants).

voir la fiche officielle ISBN 9782302048584