parution 27 mai 2009  éditeur Soleil  Public ado / adulte  Thème Heroic-fantasy

La geste des Chevaliers Dragons T8

Le Choeur des Ténèbres

Sous prétexte d’accompagner un convoi, la jeune chevalier Marly doit reprendre contact avec Krista, qui ne répond plus aux injonctions de sa hiérarchie, au cœur d’une région où sévit le « veill ». Un 8e opus à l’atmosphère moite et pesante.


La geste des Chevaliers Dragons T8 : Le Choeur des Ténèbres (0), bd chez Soleil de Ange, Meddour
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Soleil édition 2009

L'histoire de la série :

Dans ce monde fantastique, lorsqu’un dragon s’installe sur un territoire, son influence maléfique s’étend sous la forme d’un voile invisible qui transforme tout être vivant en monstre hideux et écaillé. Ce phénomène, appelé le « Veill », se déclenche de manière aléatoire : il peut être immédiat ou prendre plusieurs semaines à se déclarer, selon le sujet. Seules les vierges peuvent pénétrer dans le veill sans craindre de métamorphose. Un ordre de farouches guerrières répondant à cette caractéristique indispensable a donc été créé pour lutter contre les dragons : la geste des chevaliers dragons.

L'histoire :

Ce sont peut être les 3 longues semaines passées à remonter le fleuve sous une chaleur moite, qui font entendre à la jeune chevalier dragon Marly, un mélodieux chœur de voix courant le long des arbres de l’étouffante forêt… Toujours est-il qu’arrivée à bon port, elle peut livrer marchandise et prendre nouvelles de Krista : cette femme exceptionnelle, chevalier exemplaire, a disparu, sans donner signe de vie à sa hiérarchie, depuis plusieurs mois. Aux bureaux du comptoir, on indique à Marly que la belle Krista vit retirée au fin fond de cette jungle opaque, à proximité du dragon qu’elle était venue chasser : au cœur du « veill »… Dés le lendemain de son arrivée, Marly, accompagnée du responsable du comptoir, de sa nièce et de Joseph, leur fidèle homme de main, s’enfonce donc, dans l’épaisse végétation pour rejoindre le campement de la Tour : le domaine de Krista qui livre régulièrement l’Inoire précieux en grande quantité. Les premières centaines de mètres de pistes parcourues, au moment de passer sous une arche gigantesque qui délimite la zone sécurisée, Marly est à nouveau sujette aux mêmes hallucinations auditives que la veille. Elle n’a cependant pas le temps de s’y attarder : elle doit déjà user de l’art qui lui a été dispensé pour débarrasser ses compagnons de créatures assoiffées de sang dues au veill. Un échauffement qui donne le ton de la partie…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Pour la 8e fois (déjà !), nous voici sous le charme de ces vierges sexys qui manient l’épée crantée avec une dextérité qui n’a d’égale que leur joli minois. Cette fois-ci, c’est la petite Marly qui s’y colle, lame en main, pour raser de super prés créatures féroces que le « veill » (une maladie provoquée par la présence d’un dragon) a engendrées. Outre le passage obligé de cet ingrédient nécessaire au filtre magique qui fait le charme de la série (dragon, veill, caste héroïque, code d’honneur, pulsions érotiques refoulées…), la belle se doit de ramener à la civilisation (vraiment ?), une légendaire guerrière dont on est sans nouvelle : une quête qui, loin du combat habituel mené contre le dragon (qu’on ne voit, ni n’affronte ici) est une plongée progressive dans la folie, l’inhumanité. A nouveau cet Ange de scénariste surprend en choisissant une narration lente, anxiogène, démontrant qu’il peut multiplier à l’infini ( ?) les thématiques et les angles pour construire cette singulière série d’heroïc-fantasy. Pour ce 8e opus, il fait un clin d’œil plus qu’appuyé et en forme d’hommage (on pourrait même presque parler d’une adaptation) à la nouvelle de Joseph Conrad, Au cœur des ténèbres ou à l’une de ses approches cinématographiques, Apocalypse Now. Le dessin de Fabrice Meddour rend d’ailleurs l’album très proche de ce chef d’œuvre du 7e art, en réussissant à provoquer la même moiteur, ce même étouffement progressif qui nous fait constamment rechercher une goulée d’air frais. Un récit sans dragon, loin de l’épopée héroïque, mais qui confirme les innombrables possibilités de décliner l’univers de cette série.

ISBN 9782302005587