parution 01 juin 2007  éditeur Soleil  Public ado / adulte  Thème Heroic-fantasy

Le chant d'Excalibur T5

Les pierres maudites

Merlin et Gwynned arrivent à Ys, en beau milieu d'un complot. Un scénario fidèle à celui des autres tomes, un dessin agréable...


Le chant d'Excalibur T5 : Les pierres maudites (0), bd chez Soleil de Melanÿn, Arleston, Hübsch, Lebreton
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Soleil édition 2007

L'histoire :

Après une absence longue de cinq siècles, Merlin se réveille en plein Moyen Age. Viviane, la Dame du lac lui apprend que les anciennes croyances sont dans l’oubli et le charge de trouver les descendants de Galahad pour leur remettre Excalibur. Cependant, Merlin découvre à son grand désarroi que l’élue est une jeune pucelle du nom de Gwynned. Tous deux partent donc afin d’unifier à nouveau l’ancien territoire d’Arthur et de rendre sa place au petit peuple. Sur le chemin, Gwynned fait déjà parler d’elle en tuant des gardes du roi. D’un autre côté, le seigneur Mordred tente d’empêcher leur quête d’aboutir. Les soldats du roi poursuivent alors les sympathisants d’Excalibur cachés dans la forêt, mais Merlin renverse la situation en réanimant un dragon mort qui anéantit toute l’armée. En route pour le Connemara, Gwynned et Merlin parviennent aux Sidhes aux mille charmes, autrefois symbole des anciennes croyances. Il rend également vie au petit peuple, auparavant changé en pierre. Cependant, Mordred, aidé de soldats et d’un démon, assiège les lieux. A l’aide d’Excalibur, Gwynned tue le monstre mais Merlin se fait enlever durant le combat et se fait conduire à Rome. Gwynned et un lutin des Sidhes les poursuivent en mer, mais ils se font capturer eux aussi. Mordred remet alors les prisonniers et Excalibur au Pape. Merlin reprend donc son bâton et adjure les anciens dieux antiques de se réveiller et leur permettre de s’échapper. Lors d’une étape dans les Alpes, ils tombent sur un groupe d’ecclésiastiques qui asservissent les villageois victimes d’une malédiction. C’est dans une chapelle souterraine que Gwynned et Merlin les libèrent de leur envoûtement, avant de quitter les lieux. Ils arrivent à Ys où ils découvrent un complot visant à renverser le roi…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Après 4 ans d’absence, les aventures d’Excalibur à la sauce Arleston réapparaissent. C’est aussi à ce même qu’une nouvelle édition des opus précédents voit le jour. En tous cas, cet épisode est fidèle à l’image que les auteurs ont apportée dans les tomes précédents. Tous les ingrédients – à savoir, une histoire complètement loufoque et des gags à gogo – sont conservés. Cette fois, Merlin et Gwynned sont à Ys ; une fois de plus, Mordred et les méchants inquisiteurs à leur recherche sont absents, mais qu’importe. Car le scénario reste de bonne qualité : le complot est assez bien mené, les situations sont bien souvent poilantes et c’est finalement ce qu’on attendait de cette BD. Seul petit inconvénient (et il est même mentionné dans le tome) : les progrès pour ramener les anciennes croyances (soit l’objectif final) sont minimes, dans le fond. Même si l’action et l’intrigue sont bien présentes, peu d’événement liés aux croyances celtique apparaissent, si ce n’est à la toute fin de l’album. Sur un scénario bien bâti, le dessin reste de qualité correcte, sans plus. Un rendu graphique toujours plaisant à regarder, qui rend la BD très agréable à lire.

voir la fiche officielle ISBN 9782849467893