parution 25 juin 2014  éditeur Soleil  collection Secrets du Vatican
 Public ado / adulte  Thème Historique, Esotérique

Le cinquième évangile T4

Révélation

Akila tente de fuir ses poursuivants. Mais l’étau se resserre autour d’elle et l’Eglise est proche de connaître la vérité sur ce cinquième évangile. Un final classique mais haletant, qui offre une révélation des plus osées sur le Christ.


Le cinquième évangile T4 : Révélation (0), bd chez Soleil de Istin, Dellac, Jacquemoire
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Soleil édition 2014

L'histoire :

Kemal est fier de montrer son secret au jeune roi Baudouin et à Guillaume, l’archidiacre de Tyr. En effet, le site d’Hédion garde en son sein un secret exceptionnel : la statue de Jésus Christ qui porte son enfant ! Kemal explique que Jésus a eu un fils avec Marie de Magdala et l’a appelé Judas, en mémoire d’un des apôtres qui l’a vendu. Guillaume est sceptique et pense qu’il s’agit simplement d’une divagation d’illuminés. Pourtant, Kemal leur montre des inscriptions en hébreu qui prouvent la commande et l’authenticité de la statue. Selon Kemal, c’est Joseph d’Arimathie qui est à l’origine de cette immense relique. Il ignore toutefois les raisons pour lesquelles il a voulu faire une statue à cet endroit, mais il est sûr de son fait. En tous cas, cette statue accrédite la théorie de l’existence d’un cinquième évangile. Le roi est inquiet, d’autant que Saladin connaît l’existence de cette relique. Il décide donc, en accord avec messire Guillaume, d’ensevelir l’entrée du passage. Jérusalem ne doit pas connaître la vérité sous peine d’ébranler la foi chrétienne et de tomber sous le joug de Saladin. Kemal ne comprend pas cette décision et il estime que les hommes doivent entendre cette incroyable révélation. Malheureusement, il n’a pas le choix et les soldats de Baudouin condamnent l’entrée du site. Kemal est même emprisonné pour éviter qu’il ne parle de ce lourd secret. Cependant, le tout jeune roi doit à nouveau retourner sur son trône pour régler des affaires urgentes et de la plus haute importance…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Après les évangiles selon Saint Matthieu, Saint Marc, Saint Luc et Saint Jean, voici l’évangile selon Jean-Luc (Istin) ! Pour le dernier tome de cette saga historico-ésotérique, Istin ménage ses effets avant d’offrir un final plein de révélations. Les forces en présence se resserrent et les trois groupes – le roi Baudouin et ses soldats, les Templiers, les tueurs de Lorenzo – se rapprochent de plus en plus d’Akila. Le suspense est donc croissant et il révèle en prime de nombreux éléments manquants sur l’intrigue. Les dialogues sont notamment riches de détails, Istin soigne particulièrement son style. Ainsi, les encadrés narratifs sont très travaillés et le langage des personnages plein de noblesse et de fougue. C’est parfois un peu bavard, mais on peut difficilement se plaindre d’un album qui cherche à étoffer son sujet. L’action est omniprésente mais, de façon assez fine, elle apporte un rythme soutenu dans le récit et relance perpétuellement l’intérêt. Istin maîtrise parfaitement son art et enchaîne les scènes de tensions avec des pauses bienvenues. Il faut dire que le dessin de Benoit Dellac est ultra efficace. Grâce à un trait sûr et précis, les personnages ont une vie forte. Les plans sont très modernes et offrent une vraie dynamique à l’album, sans compter les tons de couleurs sombres et saisissants d’Elodie Jacquemoire. Les âmes damnées de Lorenzo sont particulièrement inquiétantes avec leurs cicatrices et leurs visages cachés par leur capuche. Evidemment, on attend avec impatience le fin mot de l’histoire sur ce fameux Cinquième évangile. Là encore, Istin n’est pas avare en révélations et offre une théorie totalement folle sur l’existence de Jésus Christ. Cependant, et comme tout le reste de l’album, cette révélation énorme est aussi diablement maline et pourrait presque être possible au regard de l’Histoire et des événements authentiques de l’époque. Le final joue donc sur une vérité sensationnelle et presque sacrilège, mais la révélation n’est pas grossière et la prise de risques parfaitement maîtrisée et développée. La théorie d'Istin est plausible et renverse nos conceptions de la religion. Rien que pour cette révélation, l’album vaut d’être lu ! Malgré son classicisme, ce dernier opus est intelligent et délicieusement prenant. Y aura-t-il un cinquième tome caché de tous ?

voir la fiche officielle ISBN 9782302038479