parution 01 février 2009  éditeur Soleil  collection Soleil Celtic
 Public ado / adulte  Thème Conte - Féerie, Horreur

Le gardien du feu T1

Goulven

Goulven, un ancien marin récemment marié, devient gardien du phare de Gorlébella. Un cadre tourmenté qui prépare une tragédie en devenir, sur une ambiance lugubre idoine.


Le gardien du feu T1 : Goulven (0), bd chez Soleil de Debois, Sandro, Mouclier
  • Notre note Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Soleil édition 2009

L'histoire :

Le phare de Gorlébella subit une très forte tempête. Goulven, le gardien du feu (ou du phare) se tient sur son lit, un pistolet à la main. Il parle, dans son journal de bord, d’une créature qu’il a enfermée ; puis il se remémore plusieurs épisodes de sa jeunesse. D’abord initié à l’enseignement du sacerdoce, il s’engage ensuite dans la marine. Un jour, alors que son bateau est à quai, il fait la rencontre d’Adèle, maltraitée par des matelots. Goulven intervient alors et s’interpose mais l’agresseur le frappe sauvagement au visage. Adèle l’emmène chez elle et prend soin de lui. C’est ainsi qu’ils apprennent à se connaître. De retour de la guerre de Crimée, Goulven, complètement envouté par Adèle, la demande en mariage. La cérémonie est simple et plaisante, mais le comportement narquois de sa petite bourgeoise de femme le met mal à l’aise à plusieurs reprises. Les premiers postes du jeune gardien sont alors des phares terriens et le jeune couple reste uni et heureux pendant plusieurs années… jusqu’à ce que Goulven soit muté au phare de Gorlébella…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Après Le sang de la sirène, Sandro et Debois mettent à nouveau en images un roman de l’écrivain breton Anatole le Braz. Cette histoire plante une ambiance proche des nouvelles pseudo-fantastiques de Maupassant. La mer et son atmosphère morbide sont bien présents tout le long du tome. Cette histoire semble donc s’inscrire dans un registre celtique identique aux Contes de l’anku, avec les ingrédients glacés et lugubres qui s’imposent. Le décor est planté très vite : le phare inquiétant, sa mer déchainée et l’attitude tendue de Goulven et les comportements des autres personnages pourraient à eux seuls suffire pour faire un film d’horreur. Néanmoins, si ces caractéristiques sont bien présentes, l’histoire a tout de même bien du mal à décoller. Le dessin est typique de la collection Soleil celtic, sérieux et sans surprise. Les images sont de qualité et mettent bien en évidence l’ambiance surnaturelle ; les personnages sont finement représentés ; les expressions de Goulven donnent parfois froid dans le dos… Le jeu des couleurs est aussi flagrant dans ce tome : tantôt vives et tantôt grises, selon le degré de tension à insuffler. A confirmer dans un second tome…

voir la fiche officielle ISBN 9782302003378