parution 01 juin 2004  éditeur Soleil  Public ado / adulte  Thème Thriller, Anticipation

Les aquanautes T4

Le diodon

Dans la station sous-marine Physalia, l'armée piège le mystérieux meurtrier, tandis que l'épave du Diodon livre peu à peu son secret. Une série d'action intelligente, palpitante, superbe... Excellente !


Les aquanautes T4 : Le diodon (0), bd chez Soleil de Mallié, Parnotte, Rieu
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Soleil édition 2004

L'histoire de la série :

Une troupe de militaires prend le contrôle de la station scientifique de recherches géologiques sous-marines Physalia. Leur mission : récupérer impérativement un énigmatique bloc cubique, gigantesque, qui se trouvait à bord d’un navire, le Diodon, quand ce dernier a sombré. En cas d’échec, la destruction du cube est requise… C’est alors qu’une série de meurtre survient et plonge scientifiques et militaires dans un climat d’angoisse permanent. Quel objectif poursuit le mystérieux tueur ? Quel secret contient le bloc ?

L'histoire :

La présence de l’armée à bord du complexe sous-marin Physalia est plus que jamais contestée par les géologues de la station. Les militaires n’avaient déjà aucun respect à leur égard, ils ont à présent détruit la majorité de leurs installations en tentant de renflouer l’épave d’un cargo, le Diodon. Au cœur des soutes du navire coulé, se trouve toujours un cube géant de métal, dorénavant fissuré, au sujet duquel l’armée américaine impose le plus grand secret. Elle est même prête à le détruire pour éviter qu’il ne tombe entre les mains de puissances étrangères. Or la présence des militaires dans la station s’accompagne d’une série de meurtres inexpliqués. A l’origine de ces crimes, Zarko, agent dormant des services secrets européens, a poignardé son acolyte Heliott, parce que ce dernier menaçait la vie de son ami Nando. Retrouvé entre la vie et la mort dans une gaine électrique, le corps d’Heliott va servir d’appât pour disculper ce mystérieux assassin. De son côté, Nando tente toujours de faire face à ses problèmes psychologiques. Manipulé par le psy pour servir l’armée jusqu’au bout de sa mission, il est persuadé de pouvoir remédier à sa stérilité en perçant les secrets du Diodon…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Depuis 4 tomes, le rythme et l’intérêt de cette série ne faiblissent pas d’un poil. Les aventures que partagent les aquanautes, quelques centaines de mètres sous la surface de la mer, sont tout simplement palpitantes. Il faut dire que tous les ingrédients d’une bonne série ont été réunis par Vincent Mallié et Joël Parnotte, qui font savamment tourner le tout à plein régime. Tout d’abord, le cadre en huis clos de cette station sous-marine apporte la tension idéale à un scénario d’action. La série s’appuie en outre sur une galerie de personnages habilement combinée, tous dotés d’une réelle profondeur psychologique. Leur ambiguïté (le psy est manipulateur, Zarko fait figure de traître, Nando de faible) apporte beaucoup de crédibilité aux évènements. Le rythme distillé par les auteurs parvient à la fois à ménager le suspens et à nous délivrer la dose parfaite de révélations. Dans ce quatrième opus, la lumière est faite sur les motivations de Zarko et sur l’hallucination de Nando… mais le diodon conserve encore une large part de mystère. Enfin, le dessin de Joël Parnotte et les couleurs de Rieu se complètent toujours admirablement. Réalistes, précis, dynamiques, homogènes, subtils, efficaces, brillants… bref, bourrés de qualités ! Loin des manichéismes stéréotypés, les aquanautes est une série parfaitement rythmée, idéalement scénarisée, superbement illustrée… une réussite !

voir la fiche officielle ISBN 9782845659162