parution 25 mai 2011  éditeur Soleil  collection Secrets du Vatican
 Public ado / adulte  Thème Esotérique, Thriller

Les carnets secrets du Vatican T5

Le bâton de Moïse

Sur la route des vikings, le Vatican affronte un cartel mexicain de narcotrafiquants mystique et fanatique, à la recherche des dernières choses créées à l’aube du sixième jour. Un récit confus et incompréhensible, à l’instar des premiers opus.


Les carnets secrets du Vatican T5 : Le bâton de Moïse (0), bd chez Soleil de Novy, Surzhenko, Digikore studio
  • Notre note Grey Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Grey Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Soleil édition 2011

L'histoire :

9 septembre 1000, dans l’Oresund, la bataille de Svolder sonne la défaite des vikings. De nos jours, à New York, aux abords du musée juif, le père Michaël apprend d’un rabbin ce qu’est le chamir. Minéral, plante ou animal, nul ne sait ce qui peut fendre de grandes pierres et transpercer les matières les plus dures, trouvé d’après les légendes mythologiques par Salomon, auprès de la huppe fasciée, afin de construire son temple. Seule certitude : celui-ci a été façonné à l’aube du sixième jour et sa création n’est pas naturelle. A bord du Spinoza Explorer, en Norvège, les membres du cartel de la drogue mexicain La Familia capturent Garoa Aristeguy, à la recherche des pièces manquantes de la collection des choses créées par Dieu. Ils se rendent au Mexique, après avoir assassiné Rafaël, et prétendent agir au nom de la justice divine, tout en suivant la route des vikings, à l’instar de Garoa. Car cette route s’achève au cœur de l’empire aztèque… Eux aussi sont à la recherche des pièces manquantes des choses créées par Dieu, mais leur but ultime est de construire sur Terre le Royaume de Dieu. Cruels et violents, les fanatiques narcotrafiquants mexicains sont prêts à tout…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Ce deuxième tome du diptyque entamé avec Les tenailles clôt la série des Carnets Secrets du Vatican, sur l’aboutissement de la quête des choses créées par Dieu et de la création de son royaume. Pour cela, le scénariste Novy n’hésite pas à faire appel à des narcotrafiquants mexicains sanguinaires et mystiques, ainsi qu’à des sections secrètes du Vatican, tout en remontant le temps et la route des Vikings... Evidemment, le credo est que tout ceci peut ébranler les fondements mêmes de l’Eglise et du Catholicisme. Le décor est planté, mais le récit est incompréhensible du début jusqu’à la fin, du premier au dernier tome. Les multiples sauts temporels et géographiques amplifient cette confusion non maîtrisée. Le manque cruel de crédibilité du récit et le flot d’informations historiques et religieuses anarchiques ne font qu’attiser cette impression. Chaque révélation et élément du puzzle, si tenté qu’il existe, est en outre sorti du chapeau par magie par le biais d’éminents et érudits personnages décantant l’enquête lorsque celle-ci s’embourbe. De qualité inégale et insuffisante dès le premier tome, le dessin est assuré cette fois par Surzhenko. Il se montre sans doute le plus agréable et graphiquement abouti des cinq tomes, mais malheureusement la colorisation informatique désastreuse de ce dernier opus lui retire de la valeur. Les « experts au Vatican » sur fonds « Da Vinciesque » sont une déception, tant sur le plan narratif que graphique et ce, malgré un flot d’informations historiques et religieux intéressant de par son contenu, mais rébarbatif et inutile de par son imbrication. La lecture des cinq tomes d’affilée rendra l’aspirine plus que nécessaire…

voir la fiche officielle ISBN 9782302016064