parution 01 décembre 2007  éditeur Soleil  Public ado / adulte  Thème Science - fiction, Heroic-fantasy, Humour

Les naufragés d'Ythaq T5

L'ultime arcane

Le vaisseau Brume de Comète est assiégé, mais Narvarth a une idée pour renouveler les batteries. Un scénario rythmé et dense en révélations, pour un dessin toujours superbe.


Les naufragés d'Ythaq T5 : L'ultime arcane (0), bd chez Soleil de Arleston, Floch, Crazytoons
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Soleil édition 2007

L'histoire :

Le vaisseau Brume de Comète de la compagnie Siver Star Lines est attiré par une planète inconnue et s’écrase juste après que la dérive et la serre principale aient été arrachées. Présents dans la serre, le lieutenant Granite, le mécanicien Narvarth et la passagère Callista comprennent vite qu’ils sont recherchés. Le seigneur Dhokas s’acharne à récupérer ces rescapés, mais Granite semble détenir un mystérieux pouvoir lui permettant de maîtriser le feu. Ils apprennent que d’autres personnes maitrisent les éléments terre, air et eau. Aidés de Tao et de Krurgor, ils secourent les rescapés prisonniers dans la dérive. A leur grande surprise, ils découvrent les restes d’un ancien vaisseau de la Silver Star, qu’ils utilisent pour s’échapper. Le cap sur le Brume de Comète, ils mettent la main sur une mystérieuse perle et le livre de bord du tout premier vaisseau échoué. Celui-ci raconte comment les luxueux passagers se sont révoltés et se sont volontairement écrasés sur cette planète. Continuant leur route, ils retrouvent le reste de l’équipage à bord du Brume de Comète assiégé par Khengis, un puissant seigneur. Le commandant s’aperçoit que Dhokas est en réalité le grand président de la Silver Star Lines. Il semblerait donc que le grand seigneur serait lui aussi un ancien naufragé. Mais l’heure est à la défense du vaisseau devant les armées de Khengis. Narvarth prévoit alors d’utiliser l’énergie d’un volcan situé à proximité pour recharger les batteries du vaisseau…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Les albums des Naufragés d’Ythaq s’enchaînent à une cadence impressionnante. A peine 6 mois après la sortie du tome 4, le suivant est déjà là. Le rythme haletant de cette saga et l’impatience du lecteur justifient à coups surs cette parution rapide. A mi-chemin du cycle (9 ou 10 tomes initialement prévus), Christophe Arleston met tout son savoir-faire au service d’un grand scénario, jonché de nombreux rebondissements. Les trouvailles sont une nouvelle fois assez géniales (le volcan comme source d’énergie, le renversement de situation à l’issu de la bataille…). Certaines anecdotes parues dans le tome précédent font surface pour fournir des rebondissements inattendus et des idées. En outre, la fin de l’album apporte un énorme éclaircissement qui ravira le lecteur suspendu à ces aventures. Tout n’est pas révélé, mais l’on comprend maintenant le rôle d’Ythaq, l’identité et les objectifs des principaux méchants de l’histoire. Les trois personnages qui font à chaque fois une brève apparition depuis le tome 2 ont l’air beaucoup plus « puissants » qu’il n’y paraît. Sur un scénario parfaitement orchestré, le dessin est toujours d’une très bonne qualité. Même si le visage de Dhokas est parfois plus crayonné que dessiné, l’ensemble des images fournit un rendu d’une grande beauté. La dynamique de la bataille est bien présente et l’on se sent presque dedans. Adrien Floch dessine toute sortes d’événements au graphisme fort différent (la récupération d’énergie avec l’arc électrique, la bataille dans la neige, les dragons dans les airs, la scène de fin avec la lave) en un temps record. Impressionnant !

voir la fiche officielle ISBN 9782302000018