parution 12 novembre 2015  éditeur Soleil  collection Métamorphose
 Public ado / adulte  Thème Autour du 9ème art

Marie-Antoinette

A travers sa correspondance, Marie-Antoinette raconte son arrivée en France et toute sa vie à la cour de Versailles, avant de mourir sous la violence de la Révolution. Un ouvrage émouvant et passionnant, doublé d’un rendu graphique impressionnant.


Marie-Antoinette, bd chez Soleil de Lacombe
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Soleil édition 2015

L'histoire :

Marie-Antoinette est la femme la plus détestée du royaume de France et celle qui cristallise toutes les colères et frustrations de la Révolution. Pourtant, la pauvre femme a dû livrer un combat sans merci contre la vie. Fille de l'impératrice Marie-Thérèse, Marie-Antoinette est écrasée par l'autorité froide de sa mère. Son mariage forcé avec le dauphin Louis est aussi compliqué que le reste. Le couple ne consumera pas leur amour avant huit ans et fera l'objet de quolibets et moqueries de la cour et du peuple. Marie-Antoinette n'a du coup aucune légitimité et ne peut exercer un quelconque pouvoir, sachant qu'elle ne peut même pas s'imposer au sein de sa famille. Elle tombera secrètement amoureuse du comte Fersen. Homme intègre et conservateur, Fersen se fait remarquer en gagnant des batailles aux États-Unis pendant la guerre d'indépendance. L'homme sait se faire respecter, aussi bien sur un champ de bataille qu'à la cour, et ses conversations sont prisées et tout aussi reconnues que ses armes. La reine fera tout pour qu'il s'installe en France et ne puisse pas se marier avec une autre...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Benjamin Lacombe fait son retour dans le 9ème art. Après avoir illustré quelques romans célèbres et avoir dessiné l’album Léonard et Salaï, l’artiste surprend encore avec ce nouvel opus. En reprenant la vie de la célèbre dernière reine de France, Lacombe met en avant la correspondance de Marie-Antoinette. On peut ainsi lire les lettres qu’elle envoie à sa mère, l’impératrice Marie-Thèrèse d’Autriche (à ne pas confondre avec l’épouse de Louis XIV), ainsi que les textes qu’elle a écrits dans un carnet intime. C’est toute la vie d’une époque qui nous est contée. Le choix des lettres et écrits est parfaitement orchestré et les différentes parties du livre abordent tous les pans de la vie de Marie-Antoinette : de son arrivée en France, au mariage avec Louis XVI, de sa solitude de femme délaissée à sa rencontre avec le comte Fersen, de la mort de sa mère à sa joie d’être mère elle-même, des quolibets à la révolution, de son emprisonnement à sa mort. La plume de la reine met en avant une personnalité forte mais triste, qui n’a pas connu le rayonnement dont elle rêvait et qui a dû subir de nombreuses moqueries de la part de la cour et du peuple. De façon subtile, les lettres retracent certains grands évènements. Le point de vue de la dame de France réhabilite une femme qui n’aura jamais été épargnée par le pays. Les pamphlets l’appelaient cruellement « l’autrichienne, l’autre chienne » ! Entre autres évènements marquants, la reine revient sur la fameuse affaire du collier qui précipita sa chute et bien évidemment, la révolution française. On apprend également des éléments oubliés de la grande Histoire sur la vie de la reine : celle-ci aimait particulièrement les coiffures excentriques, le chocolat ou le théâtre (elle aura même un rôle de choix dans Le barbier de Séville de Beaumarchais). On apprend également les tensions et amitiés de la cour. Les lettres dévoilent une personnalité pleine de force de caractère et de profondeur d’esprit, très loin de l’image détestable qui lui collera à la peau. Outre la portée historique de cet ouvrage, Lacombe y rajoute une foule d’illustrations, pour le bonheur des yeux. Alternant les styles et reprenant les nombreux tableaux de l’époque (Marie-Antoinette a été peinte plus de 30 fois par la première femme peintre de la cour, Elizabeth Vigée-Le Brun), Lacombe nous ravit par la délicatesse de son travail, qui cadre parfaitement avec la personnalité subtile de Marie-Antoinette. Le talent graphique de Lacombe prend toute sa dimension avec une telle œuvre puisque l’artiste imite brillamment le style de l’époque : médaillons, fausses gravures à la façon de l’Encyclopédie des Lumières, enluminures, portraits en pied, caricatures pamphlétaires… Lacombe y ajoute sa patte en grossissant les yeux des personnages et exacerbant certains éléments, ce qui donne parfois un ton insolite et métaphorique. Le travail visuel est de toute beauté, sans compter la finition brochée du livre et les pages jaunies pour imiter les lettres de Marie-Antoinette. Un véritable bijou qui ferait pâlir d’envie le collier de la Reine…

voir la fiche officielle ISBN 9782302048133