parution 06 mai 2015  éditeur Soleil  collection 1800
 Public ado / adulte  Thème Policier, Historique

Sherlock Holmes Society T1

L'Affaire Keelodge

Sherlock Holmes, de nouveau associé au Docteur Watson, se lance dans une enquête mettant en scène un village de zombies. Lancement d’une nouvelle série dans le monde holmésien fantastique de Cordurié…


 Sherlock Holmes Society T1 : L'Affaire Keelodge (0), bd chez Soleil de Cordurié, Bervas, Bastide, Toulhoat
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Soleil édition 2015

L'histoire :

Après trois années à se faire passer pour mort, le détective Sherlock Holmes révèle au monde qu’il est bel et bien vivant et reprend du service aux côtés de Scotland Yard avec la complicité de son ami de toujours, le Docteur Watson. Ses talents permettent à la police britannique d’arrêter un copycat de Jack l’éventreur qu’ils poursuivaient en vain depuis pas mal de temps. Mais Holmes et son ami n’ont pas le temps de se reposer que Mycroft, le frère de Sherlock, vient les trouver pour une mission de la plus haute importance. Cependant, le grand frère du détective reste très évasif et leur dit seulement qu’ils doivent se rendre sur le champ sur la côte de l’Irlande du Nord, où un village a subi une contamination. Les deux hommes s’apprêtent à refuser l’offre, faute d'infos supplémentaires, lorsque Mycroft leur apprend que Rebecca Jones, l’amie épidémiologiste de Watson, fait partis des disparus sur place ! En voyant la réaction de son acolyte, Holmes change d’avis. Après un long voyage, tout le monde se retrouve au village de Keelodge, ou plutôt au camp militaire établi à proximité. Holmes et Watson découvrent alors que, du jour au lendemain, tous les villageois, sans exception, se sont changés en zombies ! Troublé par cette révélation, Watson l’est encore plus lorsqu’il constate que son ami ne semble, lui, pas du tout surpris…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Après un diptyque sur les origines du détective (Crime Alleys) et quatre autres albums (dont deux sont encore en cours) se déroulant durant le grand hiatus, période où Holmes est présumé mort dans les chutes du Reichenbach, le scénariste Sylvain Cordurié propose aujourd’hui une nouvelle série qui se déroule lorsque l’enquêteur est officiellement de retour et qu'il a repris du service auprès de Scotland Yard. À l’instar de Détectives chez Delcourt, chaque tome de Sherlock Holmes Society sera dessiné par un auteur différent, permettant une parution trimestrielle soutenue. Bien sûr, cette nouvelle aventure ne déroge pas à la règle en mettant au cœur de l'intrigue l'ingrédient fantastique, insufflé par Cordurié dès le tout premier tome sur les vampires londoniens. Il faut néanmoins avouer que comparativement, le scénario se révèle en deçà des précédents. Le fait, sans doute, à l’apparition d’un univers zombifique, très à la mode en ce moment, qui manque de particularité pour se démarquer des réussites du genre (Walking Dead ou Zombies). L’autre bémol vient du « pourquoi / comment » : ces questions demeurent totalement mystérieuses dans ce premier tome. Il faudra donc patienter jusqu’à la sortie du second tome (prévu en août 2015) pour espérer en savoir plus. Hormis ces deux petites déceptions, l’intrigue reste toutefois très agréable à découvrir, grâce à l’ambiance angoissante, bien retranscrite, mais aussi grâce à la psychologie des personnages. Watson, par exemple, est à la fois décontenancé face à son ami cartésien qui a gagné une curieuse ouverture d’esprit durant ses 3 années d’absence, et rongé par la disparition de son amie faisant écho à la récente mort de son épouse. C’est Stéphane Bervas (2021) qui s’occupe de la mise en images de ce premier tome. Le dessinateur offre une belle puissance visuelle tout en se fondant efficacement dans le design des personnages créés au départ par Laci. Affaire à suivre…

voir la fiche officielle ISBN 9782302046528